Naruto tome 44, Traditions d'ermite... !! de Masashi Kishimoto

Clément Solym - 15.12.2009

Manga - naruto - traditions - ermite


Naruto tome 44, Traditions d'ermite... !! de Masashi Kishimoto marque une petite pause dans l'action et dans l'avancée du scénario. Une pause bien en adéquation avec le temps du deuil mais qui sera de courte durée car de part et d'autre les plans sont prêts à être mis en exécution et Naruto n'aura que peu de temps pour pleurer son maître Jiraya.

L'Histoire :

De retour à Konoha, Naruto se remémore sa rencontre plutôt étrange avec Itachi Uchiwa. Celui-ci, lui aurait offert un peu de son pouvoir pour pouvoir combattre Sasuke, si celui-ci décidait d'attaquer le village. Naruto reste perplexe au sujet de cette rencontre. Bien évidemment, il ne connaît pas la vraie version de l'histoire d'Itachi et ne sait pas à quel sacrifice il a consenti pour Konoha.

Tiré de sa réflexion par Kakashi, il est convoqué chez le Hokage. Là, il apprendra de la bouche de l'ermite crapaud, la mort de Jiraya. Naruto essaie de ne rien laisser paraître mais il est anéanti par cette nouvelle. Il n'aura cependant pas vraiment le temps de se laisser aller à sa tristesse car il est le seul à pouvoir déchiffrer le message secret laissé par son maître avant sa mort.

Sasuke de son côté, épouse la cause de l'Akatsuki et ne désire maintenant plus qu'une chose s'en prendre à Konoha. Tobi/Madara, le raisonne en lui expliquant que ni son équipe ni l'Akatsuki ne sont assez puissants pour détruire Konoha. Il le convainc de capturer Hachibi, le démon renard à huit queues alors que Pain de l'Akatsuki se chargera de Kyûbi, le démon renard à neuf queues dont Naruto est l'hôte.

Vers une plus grande maturité des personnages

Ce tome 44 offre donc un peu de répits au lecteur. Il n'est plus question de bouleversements dans l'histoire ni de combats effrénés. À première vue, on pourrait penser qu'il s'agit d'un tome sans réelle importance, il n'en est rien.

Tout d'abord parce que l'on apprend comment chacun va mettre ses projets à exécution, les relations entre l'équipe de Sasuke et l'Akatsuki se mettent en place, on ressent aussi la pression des derniers affrontements qui monte mais aussi et surtout parce que ce tome va marquer un tournant pour Naruto qui va prendre en maturité.

Le passage de la discussion entre Naruto et Shikamaru, montre clairement que le manga s'adresse à un public un peu plus âgé. Il n'est plus question ici des valeurs traditionnelles du shônen mais du passage à l'état d'adulte, de celui qui reçoit à celui qui va bientôt transmettre. Et l'on sent bien qu'après cela les personnages vont se montrer plus matures.

Si le scénario de ce tome est focalisé sur un événement triste et les préparatifs des derniers affrontements, l'humour n'est pourtant pas absent. Et ces petites touches d'humour sont savamment dosées. Elles ne cassent pas l'ambiance générale et apporte un peu de légèreté au lecteur. On découvrira notamment un nouveau personnage détonnant un peu avec l'univers des ninja. Un peu poète ou peut-être plutôt inspiré des slameurs qui en plus d'être un combattant valeureux se permet quelques traits d'esprit le tout en faisant des rimes.

Un dessin expressif et bien maîtrisé

Au niveau graphique, c'est sans grandes surprises. Le trait de Masashi Kishimoto est bien reconnaissable et toujours aussi agréable quoique plutôt conventionnel. On appréciera tout de même, une belle maîtrise du dessin en ce qui concerne l'expression des sentiments à travers le visage.

On ressent parfaitement la tristesse de Naruto mais surtout c'est montré avec pas mal de subtilité sans partir dans le grand pathos. Le dessin d'un Naruto pleurant son maître est tout en simplicité avec une expression dans les yeux pleine de justesse. Le passage de la discussion entre Naruto et Shikamaru est aussi tout en simplicité mais très parlant.

Naruto tome 44, Traditions d'ermite... !! de Masashi Kishimoto est un tome que l'on aurait pu croire anecdotique au premier regard mais qui en fait relativement important. Pour le changement qu'il induit dans les personnages, pour l'ambiance qu'il rajoute à la série, pour la tension de l'avant combat, et enfin pour la maîtrise et la subtilité du dessin de quelques planches.