Pichi Pichi Pitch T1,2 & 3 de Pink Hanamori et Michiko Yokote

Clément Solym - 03.03.2011

Manga - pichipichi - melodie - sirenes


Pichi Pichi Pitch est un manga édité par Kurokawa, aujourd'hui c'est le Tome 3 qui arrive dans nos librairies... L'occasion de revenir sur cette série pitchillante.

Plongez au Pays des sirènes

Pichi Pichi Pitch La Mélodie des Sirènes de Pink Hanamori (dessin) et Michiko Yokote (scénario) n'en est pas à son coup de nageoire d'essai. En effet, cette série avait déjà été éditée par Kurokawa en 2006 sous son titre original Mermaid mélody pichi pichi pitch. Comme vous l'aurez sans doute deviné, ce manga est une histoire de femme/poisson... Pour ceux qui la découvre, il sera agréable de constater pas mal de référence au conte d'Andersen. Notamment une légende qui court chez les princesses sirènes de pichi pichi : « Par Amour pour son beau prince une sirène décida d'échanger sa belle voix et sa queue contre deux jambes qui lui permettraient de le retrouver malheureusement le prince ne put reconnaître sa sirène en voyant la jeune fille devant lui car celle-ci avait perdu sa jolie voix .».


Malheureusement, il faudra attendre les prochains tomes (ou fouiller dans la bibliothèque de vos pôtes otaku peut-être...) pour en savoir plus sur les conséquences d'une telle relation dans cet univers.... On espère quand même que Lucie ne se transformera pas en écume de mer ! Pichi pichi Pitch est une histoire de sirènes mais ce n'est pas du déjà-vu, ce n'est pas juste une adaptation car l'auteur a su s'aproprier le conte et le transformer en un « magical girl »* frais et coloré.
 
Il ne fallait pas noyer la femme/poisson sur Canal J

Conjointement à cette réédition, la série dans sa version animée est actuellement diffusée en France sur la chaîne canal J.

Hélas, c'est en version française que se fait cette diffusion et les chansons des sirènes, les dialogues des personnages et l'histoire ont vraiment l'air bof à la limite du ridicule. Autant Sugar sugar Rune d'Anno Moyoko ça pouvait passer en français mais là c'est du grand n'importe quoi !!! Surtout que pour la série Pichi Pichi Pitch les chansons et les voix sont essentielles à l'appréciation de l'histoire...


 
Bref, c'est vraiment mieux de rester avec son manga made in Kurokawa en attendant des DVD en VO. Même s'il faut attendre la fin du tome 2 (voir carrément le tome 3) pour que ça se crêpe l'écaille plus férocement, les dessins sont sympas et les personnages attachants : on est pas dans du « magical girl »* casse bonbons avec des images passées en boucle.... Enfin, les couvertures sont assez jolies et la mangaka offre à ses lecteurs plusieurs illustrations en pleine page, fourni de nombreux commentaires dont on devient très vite fan... et voilà, on se voit, déjà en train d'attendre le tome 4 qui paraîtra le 14 avril 2011.


Si vous souhaitez retrouver les aventures des princesses sirènes n'hésitez pas jetez-vous à l'eau et visitez comparonet.

*Magical girl : manga de type shôjo (manga pour jeunes filles) où l'héroïne (ou les héroines) est (sont) dotée(s) de pouvoirs magiques...