Poétique et cruel : Beastars, manga d'un genre unique

Lucie Ancion - 23.01.2019

Manga - Beastars Ki Oon - manga seinen - lycee animaux


MANGA SEINEN - Déjà plus de 1,3 millions de copies vendues, et de nombreux prix reçus, dont le prestigieux Manga Taishô, pour une série dont aucun personnage n'est humain : Beastars s'annonce comme une sortie événement.
 
 


Le lycée Cherryton est fréquenté par… des animaux. Une ménagerie extrêmement diversifiée qui cohabite, mais reste divisée pour les repas et le dortoir notamment. Puis parce que les préjugés que les espèces entretiennent les unes sur les autres ont la dent dure, lorsque le lama Tem est retrouvé mystérieusement égorgé, les tensions s'exacerbent.

Legoshi est un loup calme et doux, imposant, et certains commencent à le suspecter parce qu'il était proche de Tem. Ce rêveur au tempérament placide va se retrouver à lutter à plusieurs reprises contre son instinct de prédateur carnivore, et notamment face à la petite lapine Hal, harcelée par les herbivores. Le président de son club de  théâtre, l'imposant cerf Louis, va au contraire le pousser à devenir plus méchant pour servir ses intérêts – car il ambitionne de devenir le prochain Beastar, leader des animaux.
 
Poétique, cruel, différent, intriguant voire angoissant, Beastars est définitivement d'un genre unique. Ce manga qui dépasse la métaphore animale de la société devient presque malsain tant il est plein de comportements calculateurs. Le dessin est aéré, riche et précis ; chaque personnage a son espèce, sa catégorie, sa personnalité, et son rôle au sein du lycée. On retrouve à la fois des caractéristiques très japonaises d'organisation hiérarchique de la vie lycéenne et des personnalités universelles.

Les personnages sont biens définis et en même temps tout à fait impossibles à cerner, et c'est cela qui est le fil conducteur de Beastars – on ne parvient pas à savoir si les protagonistes sont calmes ou violents. La façade finit par se confondre avec la réalité, en même temps que les pulsions intérieures dues à l'instinct animal viennent troubler la première impression que l'on avait eue.
 
Et l’on avance un peu à tâtons, par déductions, car la nature exacte du rôle du Beastar ne nous est pas tout à fait révélée dans ce premier tome, et (sans spoil) le meurtre n'est pas encore résolu. Avec le cliffhanger qui conclut un premier volume assez bien réussi (même s'il démarre un peu lentement), on ne peut que vouloir se tourner vers le tome 2…
 
Malgré des passages un peu mous voire ennuyeux, et d'autres où l’on se sent un peu perdu à cause du grand nombre d'inconnues (mais c'est aussi ce qui fait le charme de ce manga plutôt unique), on accroche à la belle poésie de Beastars et à sa riche galerie de personnages particulièrement profonds.
 
L'inventivité de l'univers (avec les menus herbivores et carnivores de la cantine, l'organisation des dortoirs selon les espèces, et autres petites originalités à découvrir) et les beaux développements en perspective pour la suite (enjeux de pouvoir, mystère du meurtre à résoudre, peut-être une roman improbable…?) nous font accrocher jusqu'au bout. 

On pourra découvrir un extrait de Beastars à cette adresse.

<

>




Paru Itagaki, trad. Anne-Sophie Thévenon – Beastars – Ki-oon – 6.90€
Volume 1 - 9791032703793
Volume 2 - 9791032703786
Volume 3 - 9791032703977 ( à paraitre 7 mars)
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Ki-Oon
Genre :
Total pages :
Traducteur : anne-sophie thévenon
ISBN : 9791032703793

Beastars T.1

de Itagaki, Paru

A l'institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail. La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes... mais la culture ne peut étouffer tous les instincts. Quand le cadavre de l'alpaga Tem est retrouvé déchiqueté sur le campus, les méfiances ancestrales refont surface !

J'achète ce livre grand format à 6.90 €