medias

The Black Butler Tome 2 et 3 de Yana Toboso

Clément Solym - 25.03.2010

Manga - black - butler - yana


Vendredi dernier arrivait aux éditions Kana la suite de The Black Butler de Yana Toboso. A cette occasion et pour fêter cette double sortie tant attendue, l’éditeur propose une version collector contenant un range CD ainsi que les volumes 2 et 3 de la série. Une première surprise fort sympathique pour une diable de nouvelle parution…
 
Black Butler… La suite…

La vie poursuit son cours au manoir des phantomhive, la saison mondaine arrive et l’heure est venue pour le comte et Sebastian de rejoindre la ville pour en profiter en compagnie de Madame Red et sa suite.

Mais comment se laisser aller à la fête quand Jack l’éventreur vient troubler la tranquillité des terres de sa majesté ?! Dans ces deux volumes notre diable de majordome suivi de Ciel plongera dans les plus obscurs recoins de Londres… A la recherche de l’identité de ce mystérieux et sanguinaire assassin. Mais qui se cache derrière le masque de Jack l’éventreur ? Qui notre énigmatique Sébastian va-t-il devoir affronter ?

Un scénario d’Enfer


L’histoire se révèle assez sombre malgré un canevas de personnages originaux aux traits de caractère déjantés. L’auteur fait preuve d’un humour complètement décalé par rapport à l’ambiance générale de sa BD, qui elle demeure du début à la fin plutôt mystérieuse et ténébreuse…

L’intrigue principale est habilement articulée autour du duo Sebastian/Ciel mais le majordome de Yana Toboso demeure le personnage principal. Il apparaît sur chacune des couvertures des 3 tomes, dans chaque titre de chaque chapitre et sur quasiment toutes les planches cependant Ciel semble encore porter la trame principale du scénario. Une configuration peu commune qui ajoute à la qualité et l’originalité de cette série. En outre, Sebastian et son maître entretiennent une relation particulière, on ne sait pas vraiment qui tire les ficelles et qui est vraiment le « maître » de ce jeu diabolique.

Enfin il est désormais possible d’affirmer que l’auteur parvient à faire évoluer ses personnages dans un univers sophistiqué d’un point de vue stylistique et historique. Elle est parvenue à l’issue de ces trois premiers tomes à nous entraîner avec humour dans un univers d’inspiration victorien cohérent et original en travaillant sur des valeurs sures de façon sérieuse. D’ailleurs on la remercie pour sa postface et on attend déjà la suite de ses infos concernant la série!


Un graphisme diablement raffiné

La mangaka adopte un dessin fin et élégant voire même légèrement sensuel. Le duo principal fait preuve d’attitudes et de poses langoureuses parfois même proche du yaoi. Cette finesse dans le charac-design et dans le décor met en exergue le côté mystérieux de son intrigue et la face sombre de son héros, Sebastian.

Par ailleurs, l’auteur utilise plusieurs styles de dessin au travers de ses pages et nous dévoile quelques jolies surprises graphiques. Dès l’ouverture de chacun de ses volumes on découvre des planches dynamiques avec des vignettes de tailles différentes qui parfois se chevauchent sans pour autant gêner le lecteur… C’est un plaisir pour les yeux.

En effet, dès qu’on approche les tomes de The Black Butler dans les étals d’une librairie on a l’impression d’être confronté à la dernière sortie Yaoi : cependant, quelque chose ne va pas chez ce majordome et dans cette couverture, et c’est au premier regard que l’on constate le délicieux décalage et l’esthétisme de ce manga tout de noir vêtu…

Enfin Yana Toboso a réussi à créé une histoire intrigante avec un scénario de qualité habilement mis en valeur par un travail graphique raffiné et un jeu de planches intelligent.

 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.