1,99 $ le prix à éviter pour le livre numérique

Julien Helmlinger - 24.09.2013

Edition - Economie - Tarification - Prix - Livre numérique


Bien qu'elle fasse partie de ces prix « psychologiques » fixés au centime près par des experts en marketing, la tarification de livres numériques autoédités à hauteur de 1,99 $ serait mauvaise pour le commerce. Tandis qu'une étude récemment menée par Smashwords corrobore cette conclusion tirée précédemment par la plateforme d'autoédition de Kobo, Writing Life, elle préconise plutôt d'opter pour la fourchette tarifaire allant de 2,99 à 5,99 dollars.

 

 

 Creative Commons via Flickr (cc by 2.0)

 

 

Au lancement de la plateforme Writing Life, en juin 2012, le directeur de l'auto-édition et des relations avec les auteurs au sein de la société Kobo, Mark Lefebvre, annonçait que le prix de 1,99 $ pour un livre numérique était littéralement « mort » non seulement sur leur plateforme, mais également sur les autres.

 

Il se vendrait via Writing Life deux fois plus d'ebooks tarifés 0,99 $, et quatre fois plus de titres à 2,99 $ que de ceux commercialisés au prix pourtant plus abordable de 1,99 $. Lefebvre expliquait cette conclusion par le fait que les lecteurs seraient généralement moins attirés par le prix d'un livre que par la qualité de son contenu.

 

Si le prix de 1,99 $ est « mort » pour le responsable de chez Kobo, il est également qualifié de « trou noir » par le PDG de Smashwords, Mark Coker. Lui aussi conseille aux auteurs autoédités de renoncer à ce tarif qui pourrait leur être préjudiciable en termes de ventes.

 

Selon Coker, le prix idéal, du moins celui qui vend davantage que les tous les autres sur sa plateforme Smashwords, serait de 3.99 $. Seuls les livres gratuits feraient de meilleurs scores. Il se pourrait que les lecteurs associent le bas prix de 1,99 $ avec un livre de mauvaise qualité, et l'effet psychologique du prix n'aurait plus le même effet sur la stimulation du consommateur.

 

(via Gigaom)