10 000 adolescents inaugurent le Pass Culture : 500 € dans son mobile

Victor De Sepausy - 02.02.2019

Edition - Société - pass culture adolescents - culture Riester smartphone - achat biens culturels


Une cagnotte de 500 € offerte à tout adolescent de 18 ans — sans rétroactivité — pour qu’il s’immerge dans la culture. Projet défendu par le candidat Macron durant la présidentielle, idée empruntée à l’Italie et son ex-Premier ministre Matteo Renzi, voici donc que le Pass Culture fait son entrée en France. Discrète, tout d’abord, puisqu’il ne s’agit que d'une deuxième phase d’expérimentation.

Ben Heine Solo Exhibition at Hyehwa Art Center in Seoul, South Korea
Ben Heine, CC BY SA 2.0

 
Politiquement, ce pass Culture a pour objet d’être « l’utilisation la plus intelligente du téléphone intelligent ». Un sondage BVA d’octobre 2018 pointait que 92 % des adolescents ont un smartphone — 96 % des 16-17 ans. Et ils passent le plus clair de leur temps sur Snapchat. En introduisant un porte-monnaie destiné à faciliter l’achat de biens ou de services culturels, pour un montant de 500 €, l’État entend réorienter les usages.

10.000 jeunes volontaires se lancent ainsi dans l’expérimentation, avec plus de 900 acteurs culturels pour proposer des solutions. En somme, le pass référence des expériences — théâtre, cinéma, musées, monuments, cours de pratique artistique, rencontres avec des artistes — et des biens culturels — matériels, numériques —, gratuits ou payants, en mettant 500 euros à la disposition des jeunes de 18 ans à utiliser via l’application pass Culture. 

Le format applicatif choisi ne manque pas de soulever des questions de même que la connectivité — la 3G pour tous ? – deux freins évidemment dans cette volonté d’accessibilité pour chacun.



 
Pour introduire quelques garde-fous, des plafonds de dépenses ont également été introduits : pour les sorties ou pratiques culturelles (théâtre, stage de peinture, etc.), le budget est illimité. En revanche, pour les biens matériels (livre, DVD, instrument de musique, etc.) d'un côté et l’offre en ligne, un montant respectif de 200 € maximum est établi. Évidemment, derrière cette mesure, la tentative de ne pas voir les GAFA et Netflix se goinfrer, et capter la totalité de la valeur. 
 

Outil de citoyenneté par la culture


Joliment emballé, le pass Culture se présenterait donc comme un nouvel outil de citoyenneté, un symbole qui accompagne l’obtention de la majorité — comme la possibilité de passer son permis de conduire. 
 

Le déploiement se fait pourtant avec prudence : début 2018, 500 primo-testeurs ont expérimenté l’ensemble de cette solution, encore largement en construction. Désormais, ce sont les cinq départements annoncés, le Bas-Rhin, le Finistère, la Guyane, l’Hérault et la Seine–Saint-Denis, qui passent à nouvelle étape. Et le ministère espère convaincre d’autres opérateurs culturels de rejoindre l’ensemble. 

Budgétisé à 500 millions €, mêlant investissements propres de l’État et 400 millions € d’accords commerciaux, le modèle économique reste encore l’un des sujets sensibles. 
 
Pour les 10 000 cobayes, la démarche est assez simple : une notification leur a été envoyée ce 1er février, et charge à eux désormais de s’inscrire puis de télécharger l’application. L’activation du compte s’opérera à partir du 7 février, et la cagnotte sera donc débloquée. Plusieurs territoires supplémentaires seront ajoutés à partir de l’été prochain.


Commentaires
grinMAIS AUSSI cool grinCAR OU EST L EGALITE?

IL FAUT TOUJOURS RENTRER DANS LA CASE!

crotte on n 'est pas dans le bon département pour en bénéficier!

oui c'est la FRANCE!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.