12 criminels roumains condamnés pour le vol de 200 livres anciens

Nicolas Gary - 03.10.2020

Edition - Justice - tribunal voleurs livres - livres anciens


Pas vraiment un casse à la Ocean’ Eleven, mais pas loin tout de même : un gang d’origine roumaine, qui avait dérobé pour 2,5 millions £ d’ouvrages anciens a été condamné. Leur butin, déjà découvert dans le village de Budesti, avait fait la Une des journaux voilà quelques jours. Et pour cause : leur cambriolage, en 2017, avait défrayé la chronique. 


 

La presse britannique s’est mise à comparer le larcin à un épisode de Mission impossible, tant l’exercice pour s’introduire dans le dépôt qui hébergeait les livres relevait de la haute voltige. Andy Durham, inspecteur-détective de la Police métropolitaine de Londres, n’en revenait pas. 

Les ouvrages, stockés à Feltham, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Londres, ont été dérobés par la fine équipe après une intrusion méticuleuse et prudente
 

Collaboration européenne fructueuse


La collaboration européenne, entre les autorités britanniques, italiennes et roumaines, a permis l’arrestation du chef à Milan en janvier 2019, et la découverte des livres le 16 septembre dernier. Mais l’opération fut particulièrement complexe, du fait des restrictions sanitaires empêchant les déplacements, ou contraignant à des quarantaines.

Depuis, la Kingston Crown Court de Londres vient de condamner les 12 accusés — dont le pedigree fait peur. Gavril Popinciuc, 45 ans, en serait la tête pensante, et s’avère être le filleul de Ion Clamparu, un des criminels les plus notoires du pays, actuellement en prison pour une peine de 30 années. 

Il a été reconnu coupable de proxénétisme aggravé, ayant mis en place un réseau de prostitution européen, ayant conduit au trafic de milliers de femmes et jeunes filles. 
 



 
Avec ces livres anciens, le gang est sorti de son habituelle zone de confort — traditionnellement, l’électronique grand public. Et au grand dam des enquêteurs, si les accusés ont plaidé coupables, ils n’ont donné aucune motivation pour leur vol. Le responsable de la division des enquêtes criminelles de Bucarest, Emil Tudor, le déplorait : « Il est assez évident que ce n’est pas là un crime commis au hasard. »

La difficulté à revendre des ouvrages — qui devaient par ailleurs servir pour une vente aux enchères à Las Vegas — ne saurait être ignorée : pour les enquêteurs, un commanditaire se cache derrière tout cela. « Tout acheteur vérifierait l’origine des livres qui leur serait proposée », poursuit le policier. 
 

Préparés, mais indisciplinés ?


Pourtant, si la planification était extrêmement complète, des erreurs de débutants ont été commises : laisser des canettes sur le toit de l’entrepôt, qui contenaient des éléments ADN précieux pour les enquêteurs. « Visiblement, ils étaient très préparés, mais n’ont peut-être pas apporté assez de soin au moment de l’exécution », note Durham. 

Des premières éditions d’œuvres signées Sir Isaac Newton, ou encore de l’astronome italien Galileo et du peintre espagnol Francisco Goya faisaient partie des quelque 200 livres qu’ils avaient dérobés cette fameuse nuit. 

Pour leur peine, le juge Jonathan Davies a rejeté les demandes de sanctions plus clémentes — au motif qu’aucun des voleurs n’a pu imaginer ne pas risquer la prison en agissant. Il a condamné entre 39 mois et 68 mois de prison, suivant le niveau d’implication — le vol lui-même, ou le recel. « Chacun a joué son rôle et pris des risques en pleine connaissance de cause », a souligné le juge.

Et, non sans humour, en référence à cette descente en rappel de 12 mètres exécutée par les criminels pour atteindre les livres : « Chacun de leurs cambriolages était une opération soigneusement étudiée et réalisée avec le talent de Mission impossible », concluait le juge Davies. 


via Euronews, The Independent


Crédit photo : Metropolitan Police Service


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.