132 journalistes tués en 2012

Clément Solym - 02.01.2013

Edition - International - journalistes - morts - 2012


L'Institut international de la presse rapporte qu'en 2012, ce sont 132 journalistes qui ont trouvé la mort dans l'exercice de leur profession. Il faut remonter à 1997 pour retrouver des chiffres aussi élevés. En 2011, on avait comptabilisé 102 journalistes tués, rapporte l'AFP.

 

C'est essentiellement à cause du conflit syrien que les chiffres sont aussi élevés en 2012, avec, dans ce pays, 31 journalistes qui ont perdu la vie. Dans un communiqué, l'Institut international de la presse a dressé la liste des pays les plus dangereux pour les journalistes en 2012. On y retrouve la Syrie en tête, suivie par la Somalie. Viennent ensuite les Philippines, le Honduras, le Mexique, la Colombie et le Brésil.

 

Quant aux pays qui entravent régulièrement la liberté de la presse, on peut citer tout aussi bien les Etats-Unis que l'Argentine, Cuba, l'Equateur, la Chine, le Népal, l'Egypte, Israël, la Grande-Bretagne, la Grèce, ou encore la Russie.