18 millions $ pour une bibliothèque aux portes fermées

Clément Solym - 11.01.2012

Edition - International - Canada - Bibliothèque - Montréal


Si l'arrondissement et la ville de Montréal (Canada) ne trouvent pas un accord, la bibliothèque Marc Favreau de Rosemont-La-Petite-Patrie pourrait bien ne pas ouvrir. Elle doit pourtant coûter 18 millions de dollars selon le site Canoe.

 

Québec, la ville centre et l'arrondissement se partagent les frais de construction de la bibliothèque, la deuxième plus grande de Montréal. 40% pour le premier, idem pour le deuxième et l'arrondissement a à charge 20% des frais. C'est à l'arrondissement de payer les frais d'exploitation et d'entretien, 3 millions de dollars annuels.

 

La bibliothèque doit si tout se passe bien, ouvrir ses portes en 2013. 900.000 dollars ont déjà été dépensés (architectes et ingénieurs), ainsi que 3 millions de dollars pour les livres et autres documents. Le projet est bien engagé mais le différend qui oppose l'arrondissement et la ville pourrait entraver le processus.

 

 

 

L'arrondissement affirme ne pas avoir les moyens de couvrir les coûts annuels. « Nous ne pouvons pas assumer ces frais seuls. C'est dommage, mais nous pourrions ne pas ouvrir la bibliothèque. C'est l'option que nous envisageons pour l'instant », a expliqué Francis Côté, le directeur de cabinet du maire de l'arrondissement au site Canoe. L'arrondissement attend le concours de la Ville Centre.

 

Malgré la menace, la ville ne semble pourtant pas décidée à régler ces frais. Pour elle, il revient à l'arrondissement, comme c'est le cas ailleurs, de s'en charger.

 

Malgré le désaccord ( 3 millions $ CA), l'arrondissement de Rosemont ne remet pas en cause l'avancement des travaux....