Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

1D Touch, plateforme de prescription d'ebooks pour les bibliothèques

Bouder Robin - 28.07.2017

Edition - Société - 1D Touch - ebooks prescription - plateforme ebooks bibliothèques


La start-up 1D Lab, qui cherche à valoriser les artistes indépendants via une plateforme de lecture de contenus, musicaux majoritairement, vient de remporter l'édition 2017 des Services numériques innovants organisée par le ministère de la Culture. Le projet proposé par l'entreprise est une extension de leur service vers de la lecture en ligne et de la prescription de livres numériques, à destination des bibliothèques et de leurs usagers.


Kobo Aura One

(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

L’aventure 1D Lab a commencé en 2013 à Saint-Étienne. C’est au cœur de la « cité du design » que la start-up a commencé à développer ses projets à caractère innovant et engagé, afin de renforcer la diffusion et la rémunération des artistes indépendants, ainsi que la découverte culturelle.
 

1D Touch est leur plus grand travail à ce jour, peut-être même la principale raison d'être de l'entreprise. Un projet qui ne se dirige pas directement vers le grand public, mais plutôt vers les acteurs de la culture : médiathèques, salles de spectacle… Alors que l’initiative se consacrait à l’origine au monde de la musique, elle est en passe de se développer vers une offre englobant un plus large catalogue. Jeux vidéos et livres numériques sont notamment au programme.
 

« Nous sommes sur un modèle économique nouveau, des structures partenaires du projet souscrivent des abonnements pour les offrir à leurs adhérents et leur faire découvrir de nouveaux artistes », nous explique le chargé de communication de la jeune firme. Le travail se fait avec des labels indépendants, avec pour point central une rétribution équitable pour les artistes et les producteurs. « Pour la musique, 50 % de l’écoute est réservée aux artistes ». Un système pour le moins vertueux qui devrait s’appliquer aux auteurs de livres qui seront les futurs partenaires d’1D Lab.
 

« Nous devrions lancer une phase de test à la fin de l’année, avec nos clients et partenaires, mais nous sommes encore en plein développement du projet ». Ce qui amènerait à sortir l’offre en 2018. Une date encore lointaine, mais 1D Lab a pu nous confier quelques informations sur l’aspect novateur de cette future plateforme de lecture en ligne.
 

Le mot d’ordre est la prescription. « C’est un concept qui permet de mettre des contenus en avant via des sélections que l'on appelle “capsules”, créées en fonction d’un thème ou de l’actualité, souvent liée au territoire. » Le tout afin de donner une nouvelle visibilité à des livres ainsi qu’aux principaux éditeurs indépendants, avec lesquels aimerait travailler l’entreprise.


Réserve déboussolée : la géolocalisation au service de la culture locale

 

Il s’agit aussi de développer de nouveaux outils : « Nous allons utiliser une nouvelle approche de la lecture, en jouant sur l’émotion. On utilisera un système de marqueurs, d’icônes qui qualifieront le texte par rapport à l’émotion qu’il procure : la joie, la tristesse, la peur… » Un concept intrigant, qui n’en est encore qu'à l'état de concept justement et n'a pas encore été totalement mis en place, mais promet en tout cas d’attirer les curieux.

Signalons par ailleurs que l'application Affluences, qui mesure la fréquentation des bibliothèques, notamment, a aussi été retenue par le ministère de la Culture.