2011, année de la fin pour les lecteurs ebook

Clément Solym - 24.06.2011

Edition - Société - tablette - lecteurs - ebook


D'un côté, des appareils disposant d'une réactivité nette, d'un écran LCD couleur, de toutes les fonctionnalités d'un micro-ordinateur. Mais relativement chers. De l'autre, des appareils à écran encre électronique, monochrome, pas vraiment des monstres de rapidité, mais peu chers. Et exclusivement centrés sur la lecture...

La société Yudu s'est consacré à une analyse des usages, visant à déterminer la situation actuelle du livre numérique, avec les chiffres clefs, une analyse assez complète de l'industrie, outre-Atlantique, et des comportements de lecture et d'achats. Parmi les résultats, on trouve quelques données très intéressantes.

D'abord, sur l'augmentation des ventes de livres numériques, qui a presque triplé entre 2009 et 2010, avec une proportion supérieure d'achats d'ebooks en regard des livres papier.


Ensuite, la proportion de tablettes, en regard des lecteurs ebook, dont Forrester a prédit qu'elle serait largement favorable aux premières, d'ici à 2015. En somme, on compterait plus d'iPads que de Kindle dans moins de quatre ans.

Il semblerait également que les chiffres de vente réalisés sur l'iBookstore - chose assez logique, et corollaire de l'augmentation du parc de tablettes - soit en réelle augmentation. Apple gagnerait des parts de marché sur Amazon, aujourd'hui considéré comme le plus grand vendeur d'ebooks au monde.

Enfin, les auteurs autoédités ont largement profité de l'essor du livre numérique pour se faire découvrir et connaître, et n'ont plus autant besoin (plus du tout ?) des maisons traditionnelles pour se faire connaître du public. On peut citer à titre d'exemple assez exceptionnel, cet auteur qui est parvenu à écouler plus d'un million de livres numériques via la plateforme Kindle d'autoédition.

« Le marché de l'ebook est susceptible d'augmenter au cours de l'année [NdR : 2011, évidemment], avec un nombre croissant d'éditeurs et des consommateurs qui opteront pour les tablettes comme appareil de lecture privilégié », explique Richard Stephenson, PDG de Yudu Media. Selon lui, 2010 serait alors l'année de la découverte et de la popularisation de ce nouveau format, et 2011 amorcerait alors la fin du lecteur ebook dédié.

L'impact de ce marché sur l'industrie du livre n'a rien de mesurable encore, mais la croissance exponentielle à laquelle tout un chacun s'attend va bien au-delà d'un simple effet de mode. Tant du côté de l'innovation que de celui de la recherche, les éditeurs semblent adopter de plus en plus de comportements tournés vers l'écoute des consommateurs.

L'ensemble du rapport est disponible à cette adresse.