2014 aux Etats-Unis : ventes d'ebooks en hausse, revendeurs en berne

Clément Solym - 02.04.2015

Edition - Economie - livre numérique - vente internet


Entre 2014 et 2013, les ventes de livres numériques ont continué de progresser sur le territoire américain, alors que les ventes de livres chez les revendeurs en ligne et physique, ont chuté. Voici les deux grandes tendances décrites dans le rapport Nielsen Books & Consumers. Au point que 15 % des ventes de livres soient maintenant numériques.

 

 

 TXTR lecteur ebook low cost

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Sur l'ensemble des dépenses pour des nouveautés (incluant réédition et nouvelles parutions), l'ebook représente 12 % du chiffre d'affaires contre 12 % l'année passée. De quoi refroidir légèrement les ardeurs de ceux qui enterraient le livre numérique : bien entendu, la croissance a réduit la voilure, mais il faut constater une hausse des tarifs de vente à l'unité. 

 

A contrario, les ventes d'ouvrages imprimés ont perdu 7 %, à 70 % des dépenses pour les nouveautés, en regard de 2013. Le format hardcover représente encore 26 % des dépenses annuelles contre 27 % l'année passée, tandis le poche est passé de 30 % à 27 %. Le livre audio a connu une croissance également, passant de 1 % à 3 % en 2014. 

 

Le canal de vente en ligne est toujours monopolisé par Amazon, avec 35 % des achats, pour le papier, le numérique, le neuf et l'occasion, mais la suprématie a perdu 3 %. En outre, les vendeurs en ligne pèsent tout de même pour 39 % des ouvrages vendus, qui témoigneraient de l'impact de la vente d'ebooks. 

 

Dans les chaînes de librairies, on passe de 25 % de parts de marché à 22 % en 2014. Et pour les librairies indépendantes, de 5 % à 4 %. 

 

 

 

Le reste du sondage, évoqué par Publishers Weekly, montre que la part des acheteurs de livres numériques disposant d'un appareil Android augmente – démontrant toute l'ampleur que ce système d'exploitation occupe sur le marché. 33 % des sondés disposent d'un smartphone Android, en hausse de 9 % par rapport à 2013. L'iPhone reste l'appareil le plus utilisé, quoiqu'il ne prenne que 2 % de parts de marché, tout comme l'iPad. 

 

Pour les lecteurs ebook dédiés, 21 % des répondants ont un Kindle, soit une diminution de 4 %. Le Nook perd également 3 %, pour représenter 9 % des utilisateurs. Enfin, les possesseurs de Kindle Fire sont assez peu friands d'ebooks : les parts de marché passent de 24 à 23 %.