25 milliards € dépensés : la vente en ligne ignore-t-elle la crise ?

Clément Solym - 03.02.2010

Edition - Economie - ventes - ligne - ingorer


Selon l’étude publiée aujourd’hui par la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), les ventes en ligne ont progressé de 26% en 2009. Les ventes sur Internet se hissent au-delà des 25 milliards d’euros. « Chaque cyber-acheteur a effectué en moyenne 11 achats dans l'année et dépensé autour de 1 000 euros », précise François Monboisse, président de la Fevad.

Plus de 24 millions de Français achètent sur Internet. On relève une hausse de 2 millions de plus d'acheteurs en ligne en un an. 64 000 sites de ventes en ligne sont recensés et ce total traduit également une hausse de 35% en 2009. Cette étude s'appuie sur les informations recueillies auprès de 37 sites Internet intégrés au panel Fevad/iCE 30.

Au cours des douze derniers mois, le chiffre d’affaires des sites du panel Fevad/iCE 30 augmenter de 8%. A eux seuls, les sites du panel totalisent plus de 8,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires, c'est à dire plus de 36% du montant total des ventes sur le Net en 2009.

Le site Internet qui a réalisé le plus grand nombre de transactions et les bénéfices les plus importants est la plateforme de vente aux enchères eBay. Elle compte en moyenne 12 855 000 visiteurs uniques par mois entre octobre et décembre dernier. PriceMinister (10,954 millions) et Amazon (10,832 millions) pointent respectivement en seconde et troisième place.

L'économie numérique peut-elle ralentir ? « Nous prévoyons 31 milliards de ventes sur Internet en 2010 et 46 milliards en 2012 », prévoie François Monboisse. Au regard du nombre de foyers qui devraient accéder au haut débit en 2010 et 2011, il y a de fortes chances pour que l'économie numérique poursuive sa progression.