28 mois de prison ferme pour avoir volé les livres de Rotschild

Clément Solym - 05.02.2009

Edition - Justice - Rotschild - prison - voleur


Un célèbre vendeur de livres, David Slade, avait dérobé plusieurs manuscrits précieux et anciens à la famille Rotschild - d'une valeur de 230.000 £ (258.000 €) et a été condamné à 28 mois de prison, soit quasiment un mois par livre.

Sir Evelyn de Rotschild avait en effet été délesté de 30 ouvrages de sa collection, alors que David avait été engagé pour justement les restaurer et les classer. La cour d'Aylesbury Crown, où se déroulait le procès a d'autant plus condamné le voleur qu'il s'est empressé de mettre certains de ces livres aux enchères. Ce n'est qu'à la vigilance et aux contrôles menés par la maison de ventes que l'on doit d'avoir pu mettre la main sur lui.

« Un abus de confiance », tout bonnement, a estimé l'avocat de la famille, alors que Sir Evelyn avait introduit dans sa maison David Sale, les yeux fermés, vers la fin des années 90. Peut-être un peu de la naïveté aussi, non ? Parce qu'en effet, ce classement n'aurait dû prendre que 18 à 24 mois pour être effectué, ce qui a progressivement mis la puce à l'oreille de l'intéressé.

La maison Christie's qui devait s'occuper de la vente des livres, avait réalisé un audit de la collection de Sir Evelyn en 2001, et un second en 2008 : c'est à cette occasion que l'on s'est aperçu du manque. Les livres furent ainsi mis aux enchères entre 2003 et 2007. On compte parmi eux, un vieil exemplaire de l'abbé Chaucer.

Les livres retrouvés au domicile de Slade seront restitués, mais le tribunal lui a reconnu qu'il avait agi pour effacer les dettes qu'il avait contractées et non par cupidité, ce qui aurait aggravé sa peine. Pas comme icelui qui se saisit d'un scalpel pour amputer les ouvrages de la British Library et contre qui elle réclame 300.000 £ de dommages-intérêts.