280 millions £ de pertes pour les librairies du groupe WH Smith

Clément Solym - 12.11.2020

Edition - Economie - librairies Royaume Uni - WH Smith librairies - pertes résultats groupe


Les librairies du groupe britannique WH Smith prennent un coup de bambou derrière la tête. Pour l’exercice 2020, des pertes de plusieurs centaines de millions sont enregistrées. Revendeur de livres, magazines et journaux, l’enseigne est frappée de plein fouet par la pandémie.

WHSmith - Londres

 

L’exercice 2019 s’achevait avec une note florale : 135 millions £ de bénéfices. Mais 2020 ne répond pas aux mêmes sonorités : ce sont 280 millions £ de pertes, avant impôts (plus de 312 millions €), qui sont observées. Les revenus ont eux-mêmes chuté de 1,4 milliard £ à 1,02 milliard sur 2020.

La conséquence s’applique directement : la direction stipule qu’elle fermera 25 magasins — des baux qui ne seront pas renouvelés, au cours de la prochaine année, afin de réduire ses coûts. Sur les 1000 librairies actuellement ouvertes à travers le Royaume-Uni, 8 avaient déjà fermé en 2019. 500 autres sont animées à l’étranger.

Une première analyse délivrée en août faisait déjà état d’une forte baisse d’activité. « Bien que ce ne soit pas une décision facile à prendre pour nos collègues ni les communautés que nous servons, il est essentiel que nous préservions un portefeuille solide et générant des liquidités », indique la société. 

Carl Cowling, directeur général, rajoute : « Depuis mars, nous avons été fortement touchés par la pandémie. »
 
Sur ces revenus en baisse de 27 %, c’est le secteur voyage qui pâtit le plus : au cœur du mois d’avril, le chiffre d’affaires avait perdu 90 %, quand la première vague de la pandémie frappait. Tous ces achats impulsifs de voyageurs disparaissaient.

« Alors que le nombre de passagers reste considérablement impacté au Royaume-Uni, notre activité nord-américaine — où 85 % des passagers sont nationaux — commerce à montrer des signes encourageants de reprise », poursuit le directeur général. 

Les prochaines fermetures s’accompagneront de nouvelles suppressions d’emplois, tristement inévitables : en août dernier 1500 personnes avaient été licenciées, soit près de 15 % des 14.000 employés dans le monde. Principalement pour des magasins situés dans les gares et les aéroports. 

« Nous sommes une entreprise résiliente et agile. Les mesures que nous avons prises nous ont mis dans une position de force pour traverser cette période d’incertitude. Et nous sommes bien placés pour profiter du retour à la croissance de nos marchés », conclut Carl Cowling.


Crédit photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0 – WH Smith à Londres


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.