30e anniversaire de la mort de Romain Gary, sur France 2

Clément Solym - 22.11.2010

Edition - Société - romain - gary - roman


Le jour précisément de la mort de l'écrivain, France 2 diffusera un reportage sur Roman Kacex, alias Romain Gary, alias Emile Ajar, l'homme aux deux Goncourt...

« Ce portrait-roman nous plonge d’abord dans les coulisses de l’affaire Ajar. En 1974, Romain Gary invente un écrivain, Émile Ajar, qui l’année suivante, avec La Vie devant soi, obtient le Prix Goncourt. Un prix que l’on ne peut recevoir deux fois et que Gary avait déjà obtenu avec Les Racines du Ciel. Pourquoi celui-ci s’obstine-t-il au secret ? La réponse à cette question se trouve dans le passé, dans l’enfance de Gary. La clé d’Ajar est à Vilnius. Mais pour la trouver, il faut écarter les voiles, les fausses pistes que Gary a disposées lui-même. »


Au fil de ce reportage, des membres de sa famille, des proches, et notamment Roger Grenier, conseiller éditorial chez Gallimard, ou encore Bernard Pibot.

« La narration s’attache à débusquer dans leur vérité les conditions et les figures de l’enfance. Un père illustre, le plus célèbre acteur de l’époque, qui est un père inventé. Un vrai père obscur qui est un étranger. Une mère avide de gloire qui impose son rêve son fils. Un fils qui s’appelle alors “Roman”, un surdoué de la vie, qui jamais ne se sentira vivre.

Le portrait nous plonge alors dans les arcanes de la création. Romain Gary est plus que le metteur en scène d’Ajar ou qu’un grand écrivain, il n’existe qu’en inventant des personnages. Il devient ici l’archétype du créateur de fiction.
»

Auteur et réalisateur : Philippe Kohly
Une coproduction Ethan Productions - L’Institut National de l’Audiovisuel - Alizés Films
Avec la participation de France Télévisions en association avec ARTE France avec le soutien de la Région Ile-de-France, du CNC, de la Procirep et de l’Angoa
Commentaire dit par Anouk Grinberg

Diffusion sur France 2, le jeudi 2 décembre, à 22h45