31.200 £ pour la collection de l'homme qui inspira James Bond

Clément Solym - 04.09.2008

Edition - Economie - collection - homme - inspirer


L'homme qui aurait pu être à l'origine de la création du personnage de Ian Fleming, James Bond, détenait jusqu'à présent des exemplaires rarissimes des aventures de 007. Mais être un modèle ne fait pas manger, alors il a décidé de les vendre durant une vente aux enchères qui s'est déroulée à Édimbourg.

Sir Fitzroy Maclean, le modèle en question n'a d'ailleurs pas décidé de son plein gré de les vendre étant donné qu'il est décédé voilà quelque temps déjà. Mais admettons... Après une carrière de soldat, diplomate et parlementaire, il aurait servi de base à l'imaginaire déjà fertile de Fleming. Tous deux se sont bien connus : Fleming était journaliste pour l'agence Reuters en 35 alors que Maclean travaillait à Moscou.

Et la vente s'est conclue par 31.200 £ de recette. Dans la vente, on comptait quatre premières éditions des aventures de Bond (voir image) - vendues pour 20.000 £ -, le passeport de Maclean, mort en 96, au passage, et longtemps soupçonné d'avoir été un agent double. « Il était l'ami de Fleming et ils fréquentaient les mêmes cercles », explique Simon Vickers, de la maison d'enchères Lyon & Turnbull.

C'est un certain John Gilbert, libraire, qui a remporté la mise, et a l'intention d'établir, à partir de ce fonds, une bibliographie de Fleming. Le fils de Maclean, Sir Charles, a estimé que ces livres lui avaient donné « beaucoup de plaisir et j'espère qu'ils en donneront autant à quelqu'un d'autre ».

Coup dur récent cependant pour les fans des films de James, le studio de production avait annoncé que 'Le diable l'emporte' avait une ambiance trop datée pour que l'on puisse l'adapter en film. Réponse de Sebastian Faulks, l'auteur : « Naïvement, j'aurais pensé que, s'il est possible de déplacer Casino Royale, des années 50 à nos jours, on pouvait faire migrer 'Devil May Care' pareillement. »