35 % des femmes laissent tomber leur mec parce qu'il manque de culture générale

Clément Solym - 15.01.2018

Edition - Société - culture générale français - femmes hommes culture - France culture générale


La revue L’éléphant, lancée par les éditions Scrineo, célèbre son cinquième anniversaire. Dédiée à la culture générale, elle s’est ainsi baptisée en référence à la prodigieuse mémoire dont l’animal sait faire preuve. Ses fondateurs avaient travaillé avec le laboratoire de sciences cognitives de l’université Lyon II pour mettre en place une formule pour mieux mémoriser les connaissances. 


 

 

Créée en 2013 par l’éditeur Jean-Paul Arif, la revue L’Éléphant est dirigée par la journaliste Gwénaëlle Le Solleu et attire aujourd’hui plus de 50.000 lecteurs, ce qui est très élevé pour ce genre de périodiques. Elle produit ainsi une enquête réalisée par l’Ifop, et portant sur la culture générale. Quid, donc, de la relation entre les Français et cette fameuse culture G ? 

 

Eh bien, on n’étonnera personne en dévoilant que 64 % des personnes sondées considèrent avoir un niveau élevé – ils s’octroient volontiers une note de 7 sur 10 en guise d’auto-évaluation. À l’inverse, ils sont moins d’un tiers à juger leur niveau de culture générale « moyen » (31 %) et à peine 5 % à le qualifier de « faible ».

 

Et dans un pays où on attache beaucoup d’importance au diplôme, on observe que le sentiment d’avoir un niveau de culture générale « élevé » est d’autant plus fort que les personnes interrogées ont un capital scolaire élevé : 78 % des titulaires d’un Bac+5 s’attribuent une note supérieure à 7/10, contre 52 % des non-diplômés. De même, ce sentiment croît tout particulièrement avec l’âge, le niveau social (82 % chez les cadres, contre 54 % chez les ouvriers) et son statut professionnel (73 % chez les chefs d’entreprise). 

 

L'appétence des Français pour développer leur culture générale est forte. En effet, s'ils disposaient de plus de temps, ils choisiraient en priorité de développer leurs connaissances générales (38%), devant le temps consacré à leur famille (34%) ou à la pratique sportive et au bricolage (30%).

 

Ils déplorent d'ailleurs que l'Ecole joue de moins en moins son rôle en la matière : 78% considèrent que l'enseignement de la culture générale à l'école s'est dégradé au cours des dernières années, soit une proportion en hausse de 31 points par rapport à 1996 (47%).
 


 

Six Français sur dix considèrent qu'avoir un bon niveau en la matière constitue un élément primordial pour bien élever ses enfants (61%) et mieux comprendre le monde et la société (60%).
 

Le poids de la culture générale dans le choix du conjoint est également important au regard du nombre d'hommes (29%) et de femmes (35%) ayant déjà renoncé à amorcer ou poursuivre une relation avec quelqu'un en raison de son manque de culture générale.
 

Cohérentes avec leurs précédentes réponses, les femmes préféreraient être en couple à 62% avec un partenaire « très cultivé » plutôt qu'avec quelqu'un ayant d'autres qualités comme le fait d'être beau (8%), riche (9%) ou d'être bon amant (21%). En revanche, les hommes privilégient le sexe à la culture. À choisir, ils préféreraient être en couple avec un(e) partenaire qui sait bien faire l'amour (42%) plutôt qu'une personne cultivée (38%).



En outre, la tendance des Français est plutôt à se penser plus cultivés que les autres : les trois quarts d'entre eux (73%) estiment avoir une culture générale plus grande que la moyenne des Français. D'ailleurs, une large proportion de la population (76%) adhère à la maxime selon laquelle « la culture générale, c'est comme un parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase » .

Or,une immense majorité des Français considère que l'enseignement de la culture générale à l'école s'est dégradé au cours des dernières années : ils sont aujourd'hui 78% à partager ce sentiment, contre 47% en 1996 (soit une hausse de 31 points !).

Alors que règne ce sentiment de décrochage, Jean d'Ormesson apparaît comme la personne incarnant le mieux la culture générale (pour 35% des personnes interrogées), devant Stéphane Bern (23%) et Luc Ferry (11%).




Commentaires

Oui souvent quand tu parles culture à certaines personnes, elles ou ils ne voient que le coté "agricole" du terme.. En fait elles ou ils confondent, fréquemment, ouverture d'esprit avec fracture du crane et là forcement, ça se complique... wink grin

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.