40 ans de la Charte : "Favoriser la discussion entre les auteurs"

Antoine Oury - 26.01.2015

Edition - Société - La Charte auteurs illustrateurs - jeunesse édition guide pratique - abécédaire profession


Depuis quarante ans cette année, la Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse informe et défend ces derniers dans leur relation avec les éditeurs, leurs démarches administratives ou leur pratique artistique, tout simplement. La publication annuelle est un Abécédaire des Auteurs et Illustrateurs jeunesse, un guide pédagogique et de proximité professionnelle.

 

 

Abécédaire des auteurs et illustrateurs jeunesse - La Charte

L'Abécédaire des auteurs et illustrateurs jeunesse (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Chaque année, la Charte des Auteurs et des Illustrateurs jeunesse publie un document destiné à aider ses adhérents (et les autres) : La trousse de secours juridique pour auteurs et illustrateurs jeunesse en détresse, Le contrat dont vous êtes le héros, Le contrat d'édition al dente... « Informer sur le contrat d'édition est une mission importante de la Charte, mais nous ne voulions pas devenir redondants », remarque Florence Vandermarlière, coordinatrice de l'abécédaire.

 

Le projet d'abécédaire est né du blog personnel d'Alice Brière-Haquet, qui signe la nouvelle publication de la Charte avec Gwenaëlle Doumont aux illustrations, et 37 auteurs et illustrateurs pour la jeunesse en renfort. « L'ABC d'un Wonderjob avait été créé par Alice sur son blog, car elle avait souhaité échanger avec beaucoup d'auteurs, amis ou inconnus, autour de leur métier d'auteurs et d'illustrateurs », explique Florence Vandermarlière.

 

Les échanges avaient été nourris, et l'idée de les compiler dans un guide grand public a rapidement fait son chemin, selon un prisme « plus amusant que les éternels points litigieux du contrat ». Surtout, la forme de l'abécédaire permet d'aborder des sujets oubliés ou terre-à-terre, et d'équilibrer les entrées consacrées au texte, à l'image, au droit ou aux relations avec l'éditeur. L'ensemble du comité d'administration de l'association, soit une quinzaine de personnes, a participé à la sélection éditoriale.

 

Casser la solitude du métier

 

L'Abécédaire des auteurs et illustrateurs jeunesse est donc né d'un dialogue entre les auteurs, mais se destine à des lecteurs divers et variés : étudiants en école, en universités, bibliothécaires, grand public, éditeur ou libraire, chacun est invité à y jeter un coup d'œil, pour désacraliser le métier d'écrivain et aller à l'encontre de quelques idées reçues.

 

« Nous avons de tout chez les auteurs : certains ne veulent pas regarder les contraintes de cette activité, et peuvent se plaindre de leur statut sans chercher à le comprendre. Il existe une phobie administrative, véritable, car le salariat reste le statut le plus simple en France, qui rend les autres très complexes. Certains ont peur de se tromper dans leurs déclarations de revenus », témoigne Florence Vandermarlière.

 

À la lettre G, on retrouve ainsi l'entrée « Grossesse », rédigée par Anaïs Massini :

Si on est affilié à l'Agessa, que l'on justifie d'au moins une année de cotisations (à jour !), alors on a droit à un congé maternité/paternité. L'indemnité journalière, calculée selon les revenus de l'année précédente, sera versée tous les 15 jours par votre CPAM.

« Ne pas connaître ses droits, c'est prendre le risque de ne pas bien gagner sa vie, et de ne pas profiter de ses droits. Être à jour de ses cotisations est important, mais il faut également être sûr de soi : les caisses d'assurance maladie ne sont pas les mieux informées sur les cotisants auprès de l'Agessa », souligne la coordinatrice de l'Abécédaire.

 

Le fascicule aborde également des sujets plus pratiques, comme la constitution d'un fichier des envois de manuscrit aux différents éditeurs, afin de garder une trace des échanges. La Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques (Adagp) a participé à l'élaboration de l'Abécédaire, et apporté une expertise sur le plan de l'illustration.

 

L'objectif est bien de stimuler la discussion interprofessionnelle, pour un métier « où l'on travaille généralement seul, et où il est facile de se dire qu'on est responsable de sa mauvaise situation, parce que l'on est un auteur peu connu, par exemple ». La Charte compte environ 1350 membres, et intervient dans de nombreux salons, pour des rencontres ou des conférences. Elle dispose de son propre forum en ligne, pour poursuivre cette discussion interprofessionnelle.

 

  L'Abécédaire des auteurs et illustrateurs jeunesse by ActuaLitté