Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

47 % des adultes américains ont consommé de la littérature en 2012

Julien Helmlinger - 30.09.2013

Edition - International - Statistiques - NEA - Enquête


Aux États-Unis, le National Endowment for the Arts vient de publier les premiers résultats de sa 2012 Survey of Public Participation in the Arts (SPPA), la plus vaste enquête nationale sur l'évolution de l'engagement de la population avec les arts. En attendant la diffusion d'un rapport plus complet, d'ici 2014, les premiers chiffres révèlent que 54 % des Américains adultes ont lu des livres qui n'étaient pas nécessaires pour leur travail ou cursus scolaire. Entre 2008 et 2012, les lecteurs de littérature seraient passés de 50 à 47 %.

 

 

 Bilan renversant ?

Creative Commons via Flickr (CC by sa 2.0)

 

 

L'étude menée par l'agence fédérale s'est notamment intéressée aux médias par le biais desquels les Américains, âgés de 18 ans et plus, ont consommé au moins une fois des arts. Sur le podium arrivent en tête les médias électroniques, mis à profit par 71 % des sondés, devant les salles obscures à hauteur de 59 %, et la lecture volontaire pratiquée par 58 % des interrogés.

 

Concernant plus directement la lecture, si 54 % des membres du panel ont consommé des livres non nécessaires à leur travail ou leurs études, ils sont en revanche seulement 47 % à avoir pratiqué la lecture répertoriée comme littéraire. Une dernière donnée retombée aux niveaux relevés en 2002, inférieurs à la dernière enquête réalisée en 2008.

 

Au rang des lectures classées comme littéraires, les romans et nouvelles ont été consommés par 45 % des adultes sondés. Loin derrière, ils seraient 7 % à avoir lu de la poésie et 3 % pour ce qui concerne les pièces de théâtre.