6 minutes de lecture, et le stress est réduit de moitié

Antoine Oury - 19.07.2014

Edition - Société - santé et bien-être - lecture - stress et santé mentale


Pour inciter à la lecture, tous les arguments sont bons. Alors pourquoi ne pas mettre en avant, pour une fois, les bienfaits physiques et mentaux apportés par le déchiffrage de quelques pages ? La National Reading Campaign, opération de promotion de la lecture au Canada, alliée à CBC Books, a ainsi rassemblé quelques données physiologiques.

 


La National Reading Campaign mène ses activités depuis 2008, année de sa création par un groupe de volontaires. Pendant 4 ans, ces derniers ont mené des actions locales à Toronto, Montréal ou Vancouver, avant de changer leur alliance en organisation à but non lucratif. La création du National Reading Plan a suivi, avec pour objectif un accès à la lecture pour tous.

 

Dans les colonnes d'une infographie, l'organisation réunit quelques statistiques : la lecture faciliterait la bonne santé, l'empathie et la santé mentale, quand 6 minutes de lecture seulement réduiraient le stress de 60 %. Mangez, Lisez ? Sur ce dernier point, la lecture serait plus efficace que le jeu vidéo, la marche, le thé ou la musique, pour calmer les nerfs.

 

Enfin, conséquence logique de l'empathie, les lecteurs sont plus enclins à effectuer des dons d'argent ou de temps, à travers des associations caritatives. À mettre en pratique, bien sûr.

 

 

 

(via Book Patrol)