8 millions € de plus pour l'extension des horaires des bibliothèques

Antoine Oury - 01.12.2017

Edition - Bibliothèques - dgd bibliothèques - bibliothèques extension horaires - Sylvie Robert bibliothèques


Emmanuel Macron en avait fait un sujet de sa campagne présidentielle : l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques occupe depuis quelques semaines le ministère de la Culture, mais aussi Erik Orsenna, nommé ambassadeur de la lecture, et Noël Corbin, inspecteur des affaires culturelles, qui l'accompagne dans une mission de sensibilisation auprès des collectivités. Pour appuyer leur action, le président de la République vient de rendre un arbitrage pour augmenter la Dotation Générale de Décentralisation (DGD) de 8 millions €.


Bibliothèque municipale de Lyon (Part Dieu)
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

Des bibliothèques fermées à 18 heures dans certains territoires, « c’est une vraie inégalité, parce que c’est le plus modeste qui en a besoin. Cet accès à la culture, on doit aussi le faire en ouvrant plus largement, en soirée, les week-ends, toutes les bibliothèques de France », expliquait Emmanuel Macron au cours de la campagne présidentielle.

 

Plusieurs mois après, une mission confiée à Erik Orsenna entend convaincre les collectivités qu'il faut donner les moyens à leurs établissements d'ouvrir plus largement leurs portes. « Le tour de France aura pour objectif le partage des bonnes pratiques, mais aussi de faire comprendre à d'autres élus que s'ils ne font pas d'efforts, ils ne sont pas excellents. La ministre ne peut pas le faire, moi je peux. Des élus, on va dire qu'il y en a des meilleurs que d'autres », assurait Erik Orsenna en septembre dernier.

 

Depuis, peu de signaux encourageants avaient été donnés par le gouvernement : la suppression des contrats aidés, tout d'abord, n'était pas pour réjouir des services de lecture publique qui s'appuyaient notamment sur ces contrats spécifiques pour alléger les charges. Ensuite, de nouvelles réductions des crédits accordés aux collectivités territoriales — 13 milliards € d'ici la fin du quinquennat de Macron — avaient achevé de calmer les ardeurs.

 

Le mardi 28 novembre 2017, le Sénat a adopté la première partie du projet de loi de finances pour 2018 en séance publique. Au cours des discussions qui ont précédé cette adoption, la sénatrice d'Ille-et-Vilaine Sylvie Robert, auteure d'un rapport sur l'ouverture des bibliothèques, a déposé un amendement pour solliciter une hausse de 5 millions € de la dotation générale de décentralisation (DGD), qui bénéficie actuellement d'une enveloppe de 80,4 millions €.

 

Cette dotation générale de décentralisation, qui relève du ministère de l'Intérieur, peut être utilisée par les collectivités pour subvenir aux dépenses de fonctionnement liées à l'ouverture des bibliothèques. Problème, elle est limitée à 5 ans seulement, tandis que son montant a été sévèrement revu à la baisse ces dernières années. « Nous allons réfléchir, mais l'idée est bien sûr d'accompagner, par des moyens financiers. Nous sommes en train de démarrer, la réflexion, la rencontre et l'échange permettront d'adapter ces moyens, qui ne sont pas définis pour le moment », expliquait Françoise Nyssen à propos de cette DGD.

 

Mission Orsenna : “Si ce n'est pas suivi par le gouvernement,
on gueulera”

 

Finalement, l'amendement proposé par Sylvie Robert sera l'occasion d'apprendre que la réflexion de la ministre de la Culture a été suivie d'effets : Charles Guené, rapporteur de la commission des finances, n'a pas apporté son soutien à la proposition de la sénatrice, mais Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, annonce qu'Emmanuel Macron a rendu un arbitrage pour augmenter la DGD de 8 millions €.

 

« Nous avons eu connaissance d'un arbitrage du Président de la République augmentant la DGD Bibliothèque de 8 millions € pour accompagner les communes dans la mise en œuvre de cette extension des horaires d'ouverture. Le montant sera donc porté de 80 à 88 millions € », explique Jacqueline Gourault. Cette augmentation sera financée par le budget général.

 

L'amendement proposé a donc été retiré par Sylvie Robert. La discussion est à retrouver ci-dessous.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.