86 % des Américains essaieraient de lire tous les jours

Maxim Simonienko - 16.01.2019

Edition - Société - lecture etats-unis - enquête rakuten kobo - rakuten kobo lecture


Une nouvelle étude portant sur 2000 Américains a révélé que près de 86 % des personnes interrogées ont le sentiment de faire un effort conscient pour lire chaque jour. En comparant les heures de lecture des livres, des livres numériques, des articles de journaux et des sites Internet, un Américain lirait en moyenne deux heures par jour.

 Serge Ninanne CC BY-SA 2.0
 

Selon une étude menée par OnePoll pour le compte de Rakuten Kobo, un Américain serait en mesure de lire en moyenne 700 heures par an, soit l'équivalent de 30 jours complets. Les recherches ont aussi révélé que les adultes âgés de 25 à 34 ans lisent davantage que les individus des autres tranches d'âges, avec une consommation moyenne de 2 heures et 52 minutes de lecture quotidienne.
 
Cependant, il est intéressant de noter que cette même génération est la plus susceptible de penser qu’elle n’a pas assez de temps pour se consacrer à une œuvre littéraire (63 % des Américains interrogés). L'enquête relève également que 26 % des personnes interrogées estiment ne pas avoir réussi à lire un ouvrage en entier au cours de la dernière année. 

Michael Tamblyn, PDG de Rakuten Kobo, a commenté les résultats à l'aune de la lecture numérique : « L'un des grands avantages de la lecture numérique est que l'ensemble de votre bibliothèque se trouve dans la paume de votre main, via une application ou un lecteur électronique. Cela signifie que vous pouvez adapter la lecture, osons dire la lecture de qualité, à des moments inattendus de votre journée. Les gens disent qu'ils n'ont pas le temps de lire, mais en fait, il y a beaucoup d'opportunités : en attendant que les enfants aillent au terrain de football, en attendant un ami dans un restaurant, lors des trajets quotidiens. Ces morceaux de temps s'additionnent. »

Selon les Américains interrogés, les principaux obstacles qui les empêcheraient de prendre un livre en main seraient les réseaux sociaux (49 %), les jeux mobiles (30 %) et les émissions de télévision (29 %), pourtant considérés par une majorité comme « une perte de temps ».

« Les gens disent qu'ils n'ont pas le temps de lire, mais en fait, beaucoup lisent — mais il s'agit de textes, de médias sociaux, etc. Le grand changement dans la culture de la lecture réside dans le fait que la lecture de livres est désormais gênée par des expériences sociales et autres expériences en ligne guidées par la publicité. Des milliards sont ainsi dépensés pour attirer l’attention des gens. Notre travail consiste à créer la meilleure expérience possible à l’aide de liseuses et d'applications afin de lutter pour le temps consacré aux livres et à la lecture » a expliqué le PDG de Rakuten Kobo.
 

Ces livres qu'on lit, ceux qu'on ne lit pas


L'enquête a été complétée par des chiffres internes de Rakuten Kobo. Ces derniers, qui portent sur les téléchargements et l’engagement de leurs lecteurs, montrent que les Américains passent davantage d’heures à lire en septembre, notamment les dimanches, mais qu’ils achevaient le plus grand nombre de leurs ouvrages achetés en mai.

Les best-sellers les plus vendus sur l'application Rakuten Kobo pour l’année 2018 sont Fire and Fury de Michael Wolff suivi de The Age of Anomaly : Spotting Financial Storms in a Sea of Uncertainty de Andrei Polgar et Fear de Bob Woodward. Et, parmi les meilleures séries littéraires vendues, on retrouve : In Death de J.D. Robb, Jack Reacher de Lee Child et celle de Robert Langdon, de Dan Brown. Cependant, malgré le succès commercial de ces œuvres, elles ne sont que rarement terminées par leurs détenteurs.
 
En effet, le top 3 des ouvrages terminés dans leur intégralité par les lecteurs est Shadow Keeper de Christine Feehan, The Thief de J.R. Ward et Night Moves de Jonathan Kellerman.

« Tout amateur de livres sait que l'achat est une chose et que la lecture en est une autre. Nous avons tous cette pile de livres sur notre table de chevet qui attend d'être lue. En tant qu’entreprise travaillant dans le numérique, nous pouvons connaitre les livres qui ont été lus du début à la fin. Les livres que les gens n'arrivent pas à lâcher sont différents des livres qui se sont le mieux vendus », a confirmé Michael Tamblyn.

via New York Post


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.