90.000 £ de revenus quotidiens pour l'auteure de Fifty Shades

Antoine Oury - 23.06.2014

Edition - Economie - EL James - Fifty Shades of Grey - 33 millions £


EL James est une femme comblée : tout d'abord, parce qu'elle a rédigé un livre sadomasochiste au grand jour, et permis à des millions de femmes de relancer leur vie sexuelle. Mais aussi, il faut bien l'avouer, parce qu'elle se fait près de 90.000 £ par jour, peu ou prou, depuis trois ans. Fifty Shades of Grey s'est en effet imposé comme un best-seller et un événement éditorial, transformé en industrie à cash.

 


Tompkins Square Halloween Dog Parade

Un bon pedigree (Stacie Joy, CC BY-ND 2.0)

 

 

Dans le classement Forbes des plus grandes fortunes de l'édition - et oui - EL James avait fait une entrée fracassante, directement en première place, reléguant JK Rowling et son petit sorcier aux oubliettes. Une histoire de chaîne et de sexe interdit, et les lectrices et lecteurs tombaient comme des mouches.

 

Si bien que l'auteure aurait vu débarquer sur son compte bancaire pas moins de 25,5 millions £ net (44 millions £ brut) l'année dernière, soit 41 millions €. Ce qui revient à 90.000 £ par jour, ou 112.000 € quotidiennement. De quoi voir venir... 100 millions d'exemplaires de la trilogie livresque ont été écoulés dans le monde, avec des traductions en 51 langues différentes, en trois ans. 

 

Probablement plus, même, puisque ces chiffres datent déjà du mois de février. Par ailleurs, les ventes des droits d'adaptation pour une trilogie cinématographique auront beaucoup compté dans ce revenu annuel, sans oublier les jeux de société, bouteilles de vin et autres... godemichés. 

 

À côté du salaire d'EL James, celui de JK Rowling fait pâle figure, avec 8,6 millions £ engrangés en 2013. Difficile toutefois de comparer, puisque JK écrit désormais ses ouvrages sous le pseudonyme de Robert Galbraith - même si ce n'est plus un secret pour personne. L'auteure s'est également tournée vers le polar, un genre moins vendeur que le roman à destination de la jeunesse ou des jeunes adultes.

 

Il reste à atteindre les 450 millions d'exemplaires vendus de JK Rowling, pour l'ensemble de la saga Harry Potter, et les 4 milliards d'exemplaires vendus, record Guiness, pour Agatha Christie. 

 

Le mari d'EL James a commenté les réflexions faites sur le salaire de son épouse : « Les commentateurs peuvent gloser sur des royalties fantaisistes et sur un train de vie qui serait luxueux, à base de piscine et de dauphins dressés pour nous apporter des gobelets de Bolly [le petit nom du champagne Bollinger, NdR], mais, dans la vraie vie, le chien doit être sorti, et les enfants nourris et emmenés à l'école. »

 

Et les livres... écrits ?