À Belfort, la hausse des tarifs de la bibliothèque inquiète

Antoine Oury - 27.02.2018

Edition - Bibliothèques - Belfort bibliothèque - Belfort tarifs hausse - Belfort culture budget


Alors que le gouvernement appelle les collectivités à investir dans les établissements de lecture publique, la ville de Belfort a voté en conseil municipal la hausse des tarifs d'inscription à la bibliothèque. Et, dans le même temps, c'est une baisse de budget d'acquisition qui est annoncée. Une pétition a été mise en ligne pour faire revenir la municipalité sur sa décision.


Savoureuse river at Belfort
Belfort, photo d'illustration (Thomas Bresson, CC BY 2.0)
 

Le conseil municipal de Belfort a voté, le 14 février dernier, une hausse des tarifs d'inscription à la bibliothèque municipale : les résidents de Belfort de plus de 18 ans devront désormais payer 10 € annuels pour emprunter des documents, contre 5,30 € auparavant, tandis que les résidents de Grand Belfort Communauté d'Agglomération devront s'acquitter de 20 € contre 10,60 € auparavant.

 

Par ailleurs, signale France Bleu, le budget d'acquisition des documents a été revu à la baisse, de 140.000 € à 67.000 €. « 10 € pour emprunter des livres, des CD et des DVD, cela reste très raisonnable », a expliqué le maire de la ville, Damien Meslot, à France Bleu, tandis que l'opposition politique critiquait cette décision.

 

Une pétition a été mise en ligne par un collectif d'usagers pour convaincre la mairie de revenir sur sa décision. « Cette très forte diminution budgétaire va non seulement bloquer tout renouvellement de livres, CD, DVD et autres revues, interrompre l'enrichissement des collections mais elle va contribuer également à casser un lien très fort qui existe à Belfort entre les Belfortains et leurs bibliothèques (Deubel mais aussi les annexes des Glacis et des Résidences) », explique le collectif.

 

La pétition est disponible à cette adresse.

 

La décision de la mairie de Belfort survient alors que le gouvernement, par le biais du rapport d'Erik Orsenna et de Noël Corbin, a demandé un effort aux collectivités locales dans le soutien aux établissements de lecture publique, à travers, notamment, l'extension des horaires d'ouverture. Sur les tarifs d'inscription, Noël Corbin, inspecteur général des affaires culturelles, précisait que la décision « dépend des politiques des collectivités locales ».

 

“Bibliothèques et médiathèques sont des
espaces publics ouverts à tous”


Contactée, la mairie de Belfort n'était pas disponible pour commenter sa décision.
 

Ouvrir les bibliothèques de France : Erik Orsenna au rapport


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.