À Belfort, “le nombre de livres à la disposition des prêts va baisser”

Antoine Oury - 05.06.2018

Edition - Bibliothèques - bibliothèques belfort - belfort tarifs bibliothèque - belfort culture pour tous


Le collectif Culture pour tous à Belfort, a été créé pour contester les décisions prises par la mairie de Belfort relatives aux bibliothèques de la ville. Au cours d'un conseil municipal, en février dernier, l'administration avait décidé la baisse de 41 % des budgets d'acquisition, tandis que les tarifs d'inscription doublaient. C'est au cours du dernier conseil municipal, le 31 mai dernier, que le collectif s'est présenté, en vain, selon ses membres.


La bibliothèque Léon Deubel, à Belfort (via le site de la bibliothèque municipale de Belfort)
 

Le jeudi 31 mai dernier, à 18h30, une quarantaine de membres du collectif Culture pour tous à Belfort se présente au conseil municipal de la ville. À la fin du conseil, « après clôture des débats, le maire a condescendu à nous donner la parole », explique Bernard Camboulives, membre du collectif. « Nous avions signé un texte collectivement pour éviter tout dérapage d'ordre politicien ou autre provocation stérile », précise-t-il.

 

Dans ce texte, le collectif appelle le maire Damien Meslot (Les Républicains) à « les écouter [les signataires de la pétition, NdR] et de répondre à leur besoin de culture et d’information, besoin qui se fait ressentir au quotidien et ne peut être seulement satisfait lors de quelques grands événements annuels ». Le collectif signale que « les signataires sont en majorité des Belfortains, mais aussi des Terrifortains », ce qui ne fait que « confirmer l’attractivité de notre bibliothèque bien au-delà de l’agglomération belfortaine et même du département », selon eux.

 

« Notre mobilisation a d’ores et déjà reçu le soutien de nombreux acteurs et actrices du monde de la culture, à commencer par 80 écrivains qui ont écrit une lettre ouverte, tandis que la pétition a été à ce jour signée par, je le répète, plus de 3700 personnes », indique encore le collectif dans son texte.

 

Baisse des moyens à la bibliothèque municipale

 

Le collectif a également avancé plusieurs contre-arguments à un tract diffusé par la mairie, intitulé « Bibliothèque municipale : la vérité », notamment sur le budget d'acquisition qui serait conforme aux préconisations du ministère de la Culture.

 

« [V]ous dites respecter la préconisation de 2 € par habitant pour les achats de livres avec un budget global de 100 800 €. Or Vous ne pouvez pas ignorer que cette somme sert cette année en réalité à l’ensemble des supports et que la part des livres et abonnements représente seulement 62 000 € du montant total. On tombe donc à 1,2 € par habitant, ce qui vous en conviendrez est loin de la préconisation du ministère et des niveaux atteints par les Villes de 50 000 habitants. Les 38 000 € restants financent en effet CD, DVD et ressources numériques », explique Culture pour tous à Belfort.

 

Le collectif réfute également le chiffre de 240.000 livres constituant l'offre de prêt, selon la mairie : « [I]l faut préciser que seule la moitié, soit 130.000 environ, peut être empruntée, le reste relevant du patrimoine et de la conservation. » D'après lui, la bibliothèque municipale ne pourra acheter que 4000 livres cette année, un chiffre bien en deçà des 10 % de collection renouvelée chaque année, préconisation du ministère de la Culture.

 

Bibliothèque de Belfort : “l'État a des idées géniales”,
mais le financement manque

 

« Et elle signifie que pour la première fois depuis très longtemps, le nombre de livres à la disposition des prêts va baisser, compte tenu des livres qui sont chaque année “désherbés” comme l’on dit, c’est-à-dire sortis des collections (environ 5 à 6000) », a terminé Culture pour tous à Belfort.

 

« Ce qu'on réclame, c'est simplement 70.000 € »

 

Mathilde Nassar, ancienne directrice adjointe de la bibliothèque municipale de Belfort et membre du collectif, a quitté son poste suite aux décisions de la municipalité. « En raison de ce qu'il se passe, j'ai estimé que je ne pouvais pas travailler dans ces conditions : je ne pouvais tout simplement pas assumer mon rôle de service public. » En détachement auprès de la ville de Belfort depuis 2009, elle fait partie des 6 personnes qui sont parties de la bibliothèque en quelques semaines, sans remplacement.

 

« Ce sont des départs pour des raisons diverses, mais aucun n'est remplacé : seul un départ pour congé maternité devrait voir un retour en poste, à terme. À l'heure actuelle, la situation est devenue très difficile à la bibliothèque, et le service public de base est très compliqué », nous explique-t-on. Premiers effets des réductions du budget et des postes, la disparition de la moitié des abonnements à la presse, ainsi que la disparition d'un certain nombre d'animations.

 

Belfort : “des choix étonnants” selon l'Association
des Bibliothécaires de France

 

La municipalité de Damien Meslot est en poste depuis 2014, « mais les moyens étaient restés normaux, avec des réductions de personnel, un peu comme partout », souligne-t-on. « Tout ce que l'on réclame, c'est 70.000 € », résume un membre du collectif Culture pour tous à Belfort.

« Et quand la mairie annonce 1,5 million € d'excédents pour la ville en couverture du dernier bulletin municipal, il est difficile d'argumenter contre. On ne comprend pas pourquoi le maire ne veut pas nous recevoir. Nous aurions exactement la même démarche s'il s'agissait d'une mairie d'une autre couleur politique : la bibliothèque est un bien précieux qu'il faut préserver. »

 

« À l'heure du rapport Orsenna, notre bibliothèque perd du budget, une partie de son équipe, et c'est son avenir qui est remis en cause », termine une membre du collectif.

Contactée, la mairie de Belfort n'a pas encore donné suite à nos demandes.

 


Commentaires

Belfortain j'ai grandi et été nourri par la bibliothèque de Belfort depuis mon plus jeune age. J'ai connu ainsi la bibliothèque à la maison du peuple puis à sa place actuelle. La bibliothèque fait partie intégrante, au même titre que le théâtre de Belfort, du patrimoine culturel belfortain. chaque élève a pu bénéficier ainsi d'un accès à cette source d'émancipation et d'éducation que sont les livres, le théâtre, la musique. Mais nous avons pour maire un idiot qui préfère un givrou avilissant plutôt que la culture partout.
Belfortaine et abonnée à la Bibliothèque depuis de très nombreuses années, je suis choquée de cette polémique politicienne. Ce n’est qu’avec l’arrivée de Monsieur Damien Meslot comme maire de Belfort en 2014, que de nombreux projets ont pu voir le jour. Par exemple, c’est à Monsieur Damien Meslot que le salon du livre peut rester à Belfort. La coupe budgétaire impactée à notre bibliothèque municipale cette année, vient plus du fait de la politique d’austérité désastreuse menée par le Président Macron et son gouvernement.

Les municipales se préparent alors dans vos polémiques, essayer de proposer des projets, se sera plus interessant que d'essayer de faire des cabales de tout et de rien.
Savez-vous madame que l'aide financière apportée à la tenue de la foire aux livres (soit 3 semaines) est très nettement supérieure à la somme que nous réclamons pour la bibliothèque (qui elle, rend service aux belfortains toute l'année)? Nulle polémique politicienne : nous estimons que la Ville a les moyens de soutenir les deux structures de façon ambitieuse, la politique du gouvernement étant une fausse justification. La culture coûte cher ? Essayez l'ignorance !
Je suis abasourdi par cette baisse sinistre du budget aloué à la bibliothèque et le manque d’empathie de cette municipalité à l’éga De la culture.
Quelle stupidité...Réduire le budget des bibliothèques et faire exploser celui du mois "givré"...un bidule inutile avec sa mascotte givrou qui coute des milliers chaque année. Une patinoire place corbis alors qu'il y en a deja une aux résidences, et uniquement des activités pour les tous petits...

Belfort, une ville de piou pious, ou de retraités !

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.