À Bordeaux, la librairie Mollat vit intensément sa rentrée littéraire

Clément Solym - 28.08.2008

Edition - Société - librairie - Mollat - rentrée


Tout va plus vite, même, et peut-être plus encore dans le monde des libraires. « Chaque année, la rentrée littéraire gagne du terrain. Cela débute sitôt passé le 15 août. Les livres arrivent de plus en plus tôt », explique Corinne Crabos, directrice du développement de Mollat.

Avec ses 2700 m² et 106 salariés, la librairie compte parmi les premières du pays, et pour elle, la rentrée littéraire ressemble au parcours du combattant : « Pour nous, la rentrée de septembre démarre fin mai », poursuit Corinne.

Une rentrée de livres

Certaines maisons vont jusqu'à faire le déplacement jusqu'à la boutique pour présenter leurs nouveautés, bien qu'une grande partie des contacts se fasse tout de même par téléphone. Et comme les services de presse démarrent souvent très tôt, on se contraint à ne pas attaquer la rentrée avant juin...

La gestion des stocks (non, pas l'éditeur), est le fer de lance de l'activité : l'approvisionnement est décisif. On doit prévoir les best-sellers, aménager des espaces aux livres particulièrement attendus ; pour cela, les lectures sont primordiales. Un ouvrage que l'équipe a particulièrement apprécié sera alors mis en avant, comme c'est le cas pour 'Ailleurs', de Julia Leigh.

La veille sur le net devient une part de l'activité qui se développe par la force des choses. « S'assurer de ne pas avoir commis d'impasse, de ne pas avoir "raté" un auteur, c'est la priorité. » Et cela passe par les chroniques de livres publiées sur le net, mais également dans les journaux. Un travail sans fin...

La rentrée littéraire ne s'achève qu'au 15 octobre ; avant cette date, il faut rester à la page...