À Bordeaux, les bibliothèques automatisent les prêts et les retours

Diane De Vanssay De Blavous - 06.05.2019

Edition - Bibliothèques - bordeaux bibliotheques - bordeaux automates prets retours - automates rfid bibliotheques


À Bordeaux, la municipalité a choisi de moderniser le système de prêts et retours de son réseau de bibliothèques et de médiathèques en l'automatisant. La ville a fait appel à la société NEDAP, spécialisée dans le développement de technologies innovantes, pour installer des automates qui permettent les emprunts et retours en libre-service et facilitent le travail des agents de bibliothèque. Cet événement témoigne d'une mutation progressive de l'univers des bibliothèques où l'informatique et le numérique s’immiscent de plus en plus.

Un automate prêt-retour NEDAP


Dix-neuf automates de prêts et retours ont été installés dans plusieurs bibliothèques de l'agglomération : huit dans des bibliothèques de quartier et onze à la bibliothèque Mériadeck, qui constitue le cœur du réseau. Dans ce réseau, qui conserve un fond très conséquent d'ouvrages et de supports culturels variés, la robotisation est présentée par NEDAP comme « la suite logique » d'une modernisation déjà amorcée.

Pour le réseau de bibliothèques bordelais, il s'agit en effet d'une étape importante au sein d'un projet de modernisation de plus longue durée. Déjà lancées sur cette voie avec la rénovation récente de la médiathèque Mériadeck et la création du nouveau portail documentaire qui permet d'accéder aux ressources en ligne, les bibliothèques intègrent désormais la technologie de pointe. 

Ces automates permettent d'emprunter et de rendre des ouvrages en toute autonomie, grâce à un système de radio-identification, déjà utilisé par la plupart des établissements. Les livres sont équipées de radio-étiquettes (RFID) permettant une identification automatique et une meilleure traçabilité.

Les automates installés sont également équipés d'un robot de tri qui facilite le travail des employés de la bibliothèque. Il achemine les ouvrages rendus dans des bacs de tri spécifiques, permettant une remise en rayon moins laborieuse et plus rapide. 
 

Alléger le travail des agents


Ce dispositif semble donc avoir pour objectif de soulager le personnel et témoigne d'une volonté de développer davantage la relation avec les adhérents (conseils, aide à la recherche de documents...). C'est en tout cas l'argument principal souligné par NEDAP dans son communiqué de presse : « La solution de retour automatisé avec tri des documents offre plus de confort aux agents de bibliothèque et leur fait gagner du temps qu'ils peuvent désormais consacrer à la médiation avec le public. »

L'objectif est également d'offrir un service de meilleure qualité aux usagers des bibliothèques en accélérant les opérations de prêts et retours et en prévenant les vols éventuels. Avec l'emprunt en libre-service, l'expérience de la bibliothèque se veut plus intuitive et plus confortable. Il suffit de présenter sa carte d'adhérent, le robot se charge ensuite de détecter l'ouvrage. NEDAP précise d'ailleurs que l'aspect esthétique n'a pas été négligé : « Robuste, cet automate est aussi esthétique et ludique avec sa paroi vitrée [...] ».
La solution automatique NEDAP est parmi les plus sollicitées par les bibliothèques publiques qui cherchent à s'automatiser. Elle a déjà été plébiscitée par plusieurs bibliothèques en France comme la médiathèque des Champs-libres à Rennes ou encore la bibliothèque universitaire Sainte-Barbe à Paris.


Commentaires
Comme à Carrefour, Intermarche, banques, etc. ..1984, Bigelow Broches is watching you 😨😈 !! Et les relations humaines dans tout ça 😕?
Ben moi je préfère emprunter et rendre de manière anonyme... Et si j'ai besoin de savoir s'ils ont tel truc, qu'est-ce qu'ils ont en nouveautés, au moins ils sont plus disponibles.
Ils sont plus disponibles ou ils sont moins nombreux pour répondre aux questions ?

Fonds a perdu son S lors de la dernière réforme de l'orthographe ?
C'est plus une réclame publicitaire qu'un article de fond. A se demander même si ce n'est pas NEDAP qui l'a rédigé LOL LOL LOL

Actualitté, le BFM de la littérature professionnelle en bibliothèque ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.