À Bruxelles, la Fédération des éditeurs européens fête ses 50 ans

Elodie Pinguet - 09.03.2017

Edition - International - Fédération des éditeurs européens - FEE 50 ans - Federation of European Publishers


Depuis 1967, la Federation of European Publishers (Fédération des éditeurs européens, FEP-FEE) est la voix d’une majeure partie des éditeurs en Europe. Pour leurs 50 ans, membres et éditeurs européens se sont réunis le 7 mars à Bruxelles. L’occasion pour eux de revenir sur leurs volontés et les enjeux du secteur.

 

Henrique Mota, président de la FEE (crédit : Fédération des éditeurs européens)

 

 

La Fédération des éditeurs européens (FEE) regroupe 28 associations nationales d’éditeurs de livres dans l’Union européenne et l’Espace économique européen. 50 ans après sa création, la FEE reste la voix de l’édition en Europe en continuant « à aborder l’ignorance et les abus enregistrés dans le secteur de l’édition » tout en réalisant « activement les objectifs du programme de Lisbonne ».

 

En juin 2016, la FEE a élu comme président le PDG de la maison d’édition portugaise Principia, Henrique Mota. Celui-ci a évidemment pris la parole pendant le rassemblement, souhaitant la bienvenue aux anciens présidents de la FEE et ouvrant son discours sur les éditeurs qui « doivent continuer à démontrer leur pertinence dans ce nouveau monde. Nous savons tous à quel point le rôle des éditeurs est et continuera d’être dans la chaîne de valeur du droit d’auteur et combien il est crucial que toutes les parties prenantes de l’écosystème du livre puissent soutenir leurs activités ».

 

Il est également revenu sur les enjeux à venir pour la FEE : « La FEE et les associations d’éditeurs membres devront rappeler aux politiciens que la concurrence déloyale par un accès libre, mais légal, affectera toute la chaîne et la capacité d’investir dans de nouvelles œuvres. Cela, au cours des prochaines semaines par le biais d’institutions telles que le Parlement européen et le Conseil. »

 

La directrice de la FEE, Anne Bergman-Tahon, a appuyé ces paroles, précisant que les défis sont « critiques et nombreux » du côté de la sphère politique à qui il faut rappeler « l’importance d’un écosystème durable et viable ». Elle a l’espoir de propositions visant à renforcer le monde littéraire, notamment en ce qui concerne le droit d’auteur où les politiques doivent rester « une incitation à la création d’œuvres de l’esprit ».

 

Première industrie culturelle en Europe, le secteur du livre est toujours en pleine expansion. Enric Turrin, économiste à la FEE, précise qu’avec ce 50e anniversaire, ils veulent « non seulement montrer l’importance de notre secteur mais aussi confirmer le rôle de la FEE en tant que source d’information la plus fiable sur l’édition de livres en Europe ».