À Bruxelles, Mitterrand évoque le livre numérique et la culture

Clément Solym - 13.04.2011

Edition - Société - ebook - bruxelles - mitterrand


Ce lundi 11 avril, le ministre de la Culture avait gagné d'un coup de Thalys la capitale belge, pour évoquer avec le vice-président de la Commission européenne en charge de la concurrence, plusieurs dossiers touchant à la politique culturelle.

Mais le Frédéric Mitterrand n'était pas là que pour prêcher en faveur de la loi sur le prix unique du livre numérique ou la TVA réduite à 5,5 % sur les ebooks. En effet, le ministre souhaitait, par cette visite « mobiliser les parlementaires européens sur les principaux chantiers culturels en Europe ».

Dans un communiqué, la rue de Valois fait état de ces rendez-vous, avec notamment Doris Pack, présidente de la Commission culture. « Avec Joaquin Almunia, le ministre a discuté du livre numérique, dont la régulation du prix fait l'objet d'une proposition de loi en cours de discussion au Parlement français. [NdR : et qui pourrait être votée le 5 mai, voir notre actualitté]



Il a souligné les enjeux de diversité culturelle qui sont au centre de la démarche des autorités françaises et qui ont déjà fondé l'acceptation par les institutions européennes de la loi sur le prix unique du livre. Il a également fait valoir les priorités françaises pour l'avenir de la politique d'aide au cinéma. »

Du livre, donc, et du grand livre, mais pas simplement. « Frédéric Mitterrand s'est entretenu de dossiers européens stratégiques pour l'avenir du secteur de la culture. Outre le livre numérique, il a abordé le dossier de la TVA des biens culturels, sur lequel le Président de la République a confié une mission à Jacques Toubon, ainsi que celui de la numérisation des biens culturels, dans le cadre d'Europeana ».

Plaidant en faveur de l'autonomie et la consolidation des programmes CULTURE et MEDIA dans les futures perspectives financières, le ministre a également porté l'accent sur la nécessaire pérennisation des sommes allouées au financement d'Europeana.

Et puis, en prévision de son déplacement prochain à Deauville, à l'occasion du G8 sur les droits d'auteur, le ministre a pu s'entretenir avec Marielle Gallo, « des enjeux du respect des droits de propriété intellectuelle ».