À Casablanca, pour sauver les livre du pilon, ils les offrent aux passants

Fasseur Barbara - 13.07.2018

Edition - Librairies - Carrefour des Livres Casablanca - Librairie Casablanca Don - Livres Gratuits Casablanca


Un rendez-vous à l’aveugle avec un bouquin ça vous tente? C’est ce que propose librairie casablancaise Carrefour des livres et en plus c’est gratuit. Piochez dans les cartons d’ouvrages, dénudés de leurs couvertures et repartez avec votre nouveau compagnon littéraire. Vous avez jusqu’au 14 juillet !
 


Via Facebook
 


C’est l’une des plus anciennes librairies de Casablanca, située dans le quartier Maarif, à l’angle de la rue des Landes et Vignemale. Et depuis bientôt un an, tous les mois et à l’initiative de Yacine Retnani, le propriétaire, la librairie Carrefour des livres se lance dans une opération séduction pour attirer les curieux et les aventuriers bibliophiles vers de nouveaux textes.

Hier, devant l’établissement sont réapparu les cartons pleins de volumes tous genres confondus, classiques, moderne ou contemporain, c’est au goût de chacun ou au hasard qui fera une nouvelle fois très bien les choses. Car le chaland est invité à se servir dans ces piles, à trouver son bonheur. « Servez-vous, c’est offert ! », le message est clair !
 

« C’est une initiative solidaire », explique Fabienne Courtois, employée à la librairie, au HuffPost Maroc. « Nous récupérons tous les invendus qui doivent repartir chez les maisons d’édition après huit mois sur nos stands, nous retirons la première et quatrième de couverture que nous renvoyons aux éditeurs avec les bons de retour et gardons ainsi les livres que nous redistribuons gratuitement. »

 

Et de poursuivre : « Nous ne voulons pas jeter ces bouquins ni faire du profit, donc nous les offrons, car beaucoup de gens ici n’ont pas les moyens de s’offrir des livres qui sont souvent chers et pas à la portée de tous. On fait comme on peut avec nos petits moyens de librairie indépendante, pour encourager notamment la jeunesse à lire et feuilleter des livres. »


Une librairie dédiée au patrimoine
du Maroc ouvre à Casablanca

 
En se calquant sur une pratique courante aux États-Unis, ils sauvent ainsi les ouvrages incriminés du pilon et de la broyeuse tout en développant la culture, pas mal. Et cette fois-ci, si les stocks ne s’amenuisent pas avant, les cartons seront à disposition des passants jusqu’à samedi pour qu’un maximum de livre puisse trouver un lecteur et vice versa.


 

Retrouver toute l’actualité de la librairie francophone dans le monde




Commentaires

Qui est généreux dans l'histoire ?



- Le libraire, pour qui c'est une opération blanche puisqu'il a "retourné" (couv et 4e de couv) les exemplaires invendus comme prévu dans le contrat ?

- Le distributeur, qui n'a plus à acheminer ni à stocker ces livres ?

- L'éditeur, qui est "assuré" contre les invendus ?



Non, le seul et l'unique perdant dans l'histoire, c'est comme d'habitude l'auteur, le créateur, la vache à lait du système, qui a bon dos et qui ne percevra aucun droit sur son oeuvre ainsi distribuée à l'encan avec la bénédiction des autorités, qui, au passage, se seront achetés une vertu à peu de frais.



Dans cette opération, tout est dit de la nature inique d'un système qui peine à masquer sa crasse morale.



Ceci dit, que les livres soient offerts aux plus pauvres, d'accord, mais dans ce cas, que l'éditeur verse ses droits à l'auteur, qui si je n'm'abuse, peine lui aussi à mettre du beurre dans ses épinards.



Il est si facile d'être généreux avec la générosité des autres. Quel cynisme, quel mépris!
Au nom des arbres sacrifiés, le pilon ne devrait pas exister! Belle démarche... même si les auteurs, une fois de plus, l'ont dans le baba. Plus de droits, travail gratuit, qu'en penserait Beaumarchais ?
Et oui, toujours l'appât du gain qui mène les cadences infernales, qui s'achète une bonne conduite et se drape du joli nom de croissance.

Mais c'est vrai Lily, la nature est la grande perdante dans l'histoire, les arbres sont encore plus à plaindre que les auteurs : Ils ne touchent même pas de droits d'hauteur. Ils n'ont qu'à fermer leur gueule et à se faire tanner l'écorce à coups d'encre indélébile.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.