À contrat égal, 39 % des auteurs anglophones quitteraient leur éditeur

Clémence Chouvelon - 13.03.2015

Edition - International - Do You Love Your Publisher - enquête auteurs éditeurs - États-Unis


Alors que les auteurs ont plus de possibilités pour publier leurs œuvres, mais que 75 % d'entre eux sont effrayés à l'idée de s'autopublier, une enquête anglophone s'intéresse à la relation entre les auteurs et leurs éditeurs. Intitulée « Do You Love Your Publisher » (« Aimez-vous votre éditeur ? »), l'enquête de 32 questions s'adresse aux auteurs publiés traditionnellement par un éditeur, même s'ils ont déjà eu recours à l'autopublication à un moment de leur carrière.

 

 

beautiful [but deadly] square knot

Auteur et éditeur, toujours liés ? (photo d'illustration, woodleywonderworks, CC BY 2.0)

 

 

Jane Friedman et Harry Bingham sont à l'origine de ce projet de sondage, respectivement aux États-Unis et au Royaume-Uni. Jane Friedman est professeure à l'Université de Virginie et la première éditrice du magazine américain Writer's Digest, tandis que Harry Bingham est un auteur anglais et créateur de la plateforme Agent Hunter, qui vise à aider les auteurs à trouver un agent ou un éditeur.

 

Avec ce sondage, ils espèrent rendre compte de l'opinion des auteurs sur la publication aujourd'hui : « Notre objectif est de comprendre ce que pensent les auteurs publiés de façon traditionnelle des choix [de publication] aujourd'hui disponibles, comment ils s'orientent par rapport à ces derniers. [...] Dans la mesure du possible, nous souhaitons obtenir des réponses de ceux qui ont été publiés par de grands éditeurs, afin de rendre compte le plus fidèlement possible de l'avis des auteurs sur le sujet. »

 

L'enquête tire son nom d'un sondage de 2012 réalisé par Bingham, qui prenait pour échantillon près de 300 auteurs anglais professionnels. Parmi les auteurs qui ont déjà répondu au sondage, près d'un tiers ont été publiés par l'un des 5 plus grands éditeurs, alors que 20 % le sont par un éditeur commercialement bien représenté. La moitié des participants ont déjà publié au moins un livre en autopublication, quand 25 % ont déjà « sérieusement envisagé » de le faire dans le futur. 

 

Les auteurs sont globalement satisfaits de leur éditeur : 80 % apprécient les couvertures qui leur sont proposées et 70 % les révisions apportées à leurs manuscrits. Certains auteurs se sentent cependant perdus face aux questions de commercialisation et de communication. S'ils avaient la possibilité de changer de maison d'édition pour une autre proposant les mêmes services, 39 % seraient prêts à le faire, contre 31 %. Au contraire, en ce qui concerne leur agent, 45 % des auteurs interrogés n'en changeraient pas.

 

« Do You Love Your Publisher » a été lancé la semaine dernière en ligne. Les auteurs ont jusqu'au 31 mars pour répondre anonymement aux 32 questions. Pour accompagner la promotion du projet, le hashtag #authorsay est utilisé sur Twitter. Les résultats finaux de l'enquête seront dévoilés le 10 avril.

 

(via The Bookseller)