À Daraya, en Syrie, une bibliothèque clandestine sous les bombes

Antoine Oury - 20.02.2019

Edition - Bibliothèques - Daraya syrie bibliotheque - bibliotheque daraya documentaire - bibliotheque clandestine syrie


France 5 diffusera, le dimanche 10 mars 2019 à 22h35, Daraya, la bibliothèque sous les bombes, un documentaire de Delphine Minoui, coréalisés par Bruno Joucla, avec la collaboration de Shadi Mattar. Ce film d'une heure présente l'initiative d'une communauté d'insoumis syriens qui installe une bibliothèque clandestine dans le sous-sol d'une maison, alors que les bombardements font rage sur Daraya...




Ils s’appellent Shadi, Ahmad, Jihad… Au cœur de la ville rebelle de Daraya, assiégée par le régime de Damas de 2012 à 2016, ces jeunes révolutionnaires se mettent en tête de sauver des livres des maisons bombardées pour créer une bibliothèque clandestine au fond d’un sous-sol.

Un pari fou porté par le désir de maintenir éveillée la flamme de la révolution dans ce berceau du soulèvement
anti-Assad de 2011. À l’ombre de la guerre, les livres sont minutieusement classés, numérotés — et les noms de leurs propriétaires inscrits en première page. Malgré les bombes et la faim, malgré la mort qui rode à tous les coins de rue, activistes et combattants anti-Assad sont chaque jour de plus en plus nombreux à fréquenter ce refuge de papier.

Libérés des injonctions de la censure, ils dévorent tout ce qui passe sous leurs yeux : ouvrages de sociologie, manuels de théologie, recueils de poèmes, romans… Les livres les plus plébiscités, comme Les Sept habitudes des gens efficaces de Stephen Covey, best-seller international de développement personnel, font l’objet de mini-conférences à huis clos.

Très vite, la bibliothèque se transforme en université de tous les possibles. Elle se mue en un espace de débat démocratique, où l’on « bidouille » des connexions Skype pour discuter avec des opposants en exil, où l’on repousse les chaises contre les murs pour célébrer les fiançailles des copains, où l’on invente des slogans, des journaux, où naissent de nouvelles idées sous le feu de la mitraille. La vie malgré tout. Une incroyable bouffée d’oxygène dans le chaos syrien.

« Entre bombardements et coupures d’électricité, ils me racontent le blocus, les bombardements aux barils d’explosif, les ventres qui se vident et cette folle entreprise de sauvegarde de quelque 15 000 livres. Parfois, un cliché accompagne leur message. Je les regarde : ils nous ressemblent. Ils portent des t-shirts Adidas, des baskets délavés. Ils sont drôles, curieux, pleins de vie… si loin de l’étiquette de “terroristes” que Bachar al-Assad s’est obstiné à leur coller », explique Delphine Minoui, qui a signé Les passeurs de livres de Daraya : une bibliothèque secrète en Syrie aux éditions du Seuil en 2017.
Aujourd’hui, la bibliothèque n’est plus. Début août 2016, après quatre ans de siège implacable, le régime a repris le contrôle de Daraya. Mais il n’a pas tué ses rêves. Séparés malgré eux, déplacés au Nord de la Syrie pour les uns, réfugiés en Turquie pour les autres, Shadi, Ahmad et Jihad tentent par tous les moyens de se revoir, de faire revivre cette aventure exceptionnelle. 

Le documentaire est l’histoire de leur épopée, de leur amitié joyeuse et indéfectible, scellée sous les bombes et à travers les livres. Oscillant entre images d’archives inédites de ce passé encore si proche, filmées par tous ces jeunes, et un tournage réalisé au présent, il sonde la mémoire de Daraya, en la confrontant à cette question universelle : que reste-t-il d’une révolution lorsqu’elle a été brisée ?





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.