A Genève, le Mexique et ses livres ont attiré 94000 visiteurs

- 06.05.2013

Edition - International - suisse - genève - Prix


Le Salon du livre et de la presse de Genève s'est achevé hier avec une fréquentation de 94.000 visiteurs. On remarquera une légère progression de deux milles entrées supplémentaires par rapport à l'année précédente. Cette année, la littérature Mexique était à l'honneur ainsi qu'un éclairage particulier aux cultures d'Afrique.

 

 

Nouhailler (CC BY-SA 2.0)

 

Au final, 820 auteurs ont fait le déplacement. Parmi les personnalités françaises à avoir fait le déplacement, Eric-Emmanuel Schmitt, Malek Chebel, Jean-Christophe Rufin, Luc Ferry, Zep, Guy Bedos, Grand Corps Malade. Le tout jeune prix du Salon, qui inaugure l'événement a primé L'ombre douce de l'écrivaine Hoai Huong Nguyen pour sa deuxième tenue. Un prix décerné à une œuvre porteuse de « l'esprit de Genève » entre humanisme, carrefour des nations et des idées.

 

Cette 27e édition marque les dix ans du Salon africain qui se tenait au sein de l'évènement genevois. L'occasion d'accueillir une large délégation composée africaine, l'ambassadeur Martin Dahinden auprès de l'ONU et l'artiste Keziah Jones qui a donné un concert pour la nocturne de vendredi. Le bluesman et poète présentait dans le même temps un roman graphique Captain Rugged.

 

Plus que le livre, c'est la pensée qui a été au rendez-vous, avec une belle affluence aux rendez-vous psychologie et livres de développement personnel sur la place du Moi. Et, à l'instar du Salon du livre de Paris, le livre de cuisine a rencontré un succès bien visible.

 

Un événement « indispensable pour que les lecteurs puissent vivre leur passion en vivant des expériences, des émotions », a déclaré à la presse la présidente Isabelle Falconnier.