À l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, la médiathèque reléguée dans “un lieu sordide”

Antoine Oury - 03.04.2018

Edition - Bibliothèques - Pitié Salpêtrière hopital - Pitié Salpêtrière bibliotheque - bibliotheque hopital


Comme d'autres établissements, l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière dispose de sa propre médiathèque, destinée au personnel, aux patients et à leurs familles. D'accès gratuit, très appréciée des patients et du personnel, la structure fait pourtant les frais des travaux en cours au sein de l'hôpital, sans que ses propres locaux ne soient rénovés. Par ailleurs, le projet d'un nouveau lieu, central, se fait toujours attendre...

 

L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Pline, CC BY-SA 3.0)

 
 

Depuis plus de 6 mois, les lecteurs de la Pitié-Salpêtrière se prêtent à un drôle de parcours du combattant pour accéder à la médiathèque de l'hôpital, qui couvre une surface de 60 mètres carrés environ et propose des livres, des CD et des DVD : « Il n'y a plus d'accès par ascenseur et il faut parfois passer à travers des échafaudages, mais ne rien avoir à lire serait encore pire », souligne une usagère de la médiathèque.

 

« La médiathèque de la Pitié Salpêtrière est ouverte à toute la communauté hospitalière : au personnel, aux patients et à leurs familles. L’accès et l’emprunt sont gratuits », indique l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière sur son site. Située au sous-sol des cliniques médicales, la médiathèque est plus facilement accessible sur le site web de l'établissement : elle dispose bien sûr d'un service d'itinérance, pour porter les documents auprès des malades, mais l'effectif de 3 personnes reste limité. Surtout au vu de la taille du Groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière — Charles Foix, qui propose plus de 2000 lits et rassemble 1200 médecins et 7000 membres du personnel paramédical.

 

En raison de la rénovation, notamment, du service pneumologie, les 3 jours d'ouverture de la médiathèque, les lundi, mardi et vendredi, ont été réduits à un seul, le vendredi, sur 5 heures seulement. Si l'équipe de la médiathèque a vu ses bureaux déplacés le temps des travaux, le local reste à sa place, et, encore plus étonnant, ne sera pas rénové dans le cadre des travaux. 

 

« Ce ne sont pas de conditions idéales pour l'accueil », souligne une lectrice, qui évoque même « un lieu sordide ». « On entend des coups de masse, des marteaux piqueurs, il y a parfois des coupures de courant et il fait très froid dans le local », ajoute-t-elle. « Aujourd'hui, il y a un petit convecteur électrique qui ne chauffe rien par rapport à la superficie, mais il n’y a plus d’eau. Une fois, le téléphone a été coupé pendant une semaine. »

 

Un avenir incertain pour la médiathèque de la Pitié-Salpêtrière
 

D'après plusieurs lecteurs, la médiathèque concentre aujourd'hui son action sur l'organisation d'événements culturels au sein de l'hôpital. La semaine dernière, c'est ainsi un jazzman qui est venu jouer au chevet des personnes en réanimation. À d'autres occasions, ce sont des comédiens, par exemple, qui cherchent à égayer et animer un peu le quotidien de l'hôpital.

 

En octobre ou novembre prochain, les travaux du sous-sol des cliniques médicales seront terminés, et l'hôpital devrait être doté d'un département pneumologie flambant neuf. Mais la médiathèque, elle, resterait dans ses locaux. Pourtant, certains se souviennent que la direction de l'hôpital avait envisagé la construction d'une nouvelle structure, au centre des bâtiments, dans les jardins.
 

Écrire à l’hôpital : s'extraire de la maladie,
et lutter contre la solitude


Si la surface au sol resterait la même — 100 mètres carrés, mais à la condition d'un partage du lieu avec les représentants des usagers — les services de la médiathèque gagneraient au moins en visibilité et en accessibilité, pour les patients et leurs familles.

 

Sollicitée, l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris, établissement public de santé auquel la Pitié-Salpêtrière est intégrée, indique seulement que « les médiathécaires continuent de répondre aux besoins des services par le prêt du livre au lit aux patients », en précisant que la médiathèque retrouvera ses horaires normaux en novembre prochain. Ce qui en dit long, d'après les lecteurs, sur l'avenir promis à la structure. L'AP-HP n'a d'ailleurs pas répondu à nos questions sur le sujet.
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.