À Noël, 10000 livres sous le sapin pour les enfants démunis

Cécile Mazin - 03.12.2014

Edition - International - solidarité enfance - dons livres - cadeaux charité


Une campagne de bénévolat a été mise en place par l'éditeur Chronicle, en partenariat avec l'association à but non lucratif FirstBook, pour promouvoir les livres comme cadeau de Noel. Et de quoi offrir un présent malgré tout, aux enfants qui du Père Noël ne verront que l'ombre du traîneau.

 


 

 

La semaine dernière, Penguin Random House avait entamé sa campagne annuelle de bénévolat sur les réseaux sociaux afin d'offrir des livres aux enfants américains en difficulté. Chaque fois que le hashtag #Giveabook est utilisé sur Facebook ou Twitter, avant le 25 décembre, Penguin Random House offrira un livre à Save the Children. L'objectif à atteindre est de faire écouler 25 000 livres par le biais de la viralité d'Internet. 

 

Dans le même esprit, Chronicle a participé à cette collecte, en partenariat avec l'association First Book. L'an dernier, pour chaque relais du hashtag #Givebooks sur les réseaux sociaux, un livre était donné à l'association. 10 000 livres furent ainsi données à la fin de la campagne. Cette année le défi était le même et il a été rejoint très tôt.

 

Pendant le week-end du Thanksgiving américain, des milliers de pingles ont été postés sur Tumblr, le réseau social qui permet d'épingler les images. Il est possible que l'atmosphère de convivialité et de fête ait beaucoup contribué à diffuser des photos de repas — mais, heureusement, pas seulement.

 

Kathryn Jaller, le community manager en chef, chez Chronicle Books, a déclaré que « Nous avons ajouté unTumblr cette année et il a vraiment décollé. Il a juste continué à fonctionner et fonctionner. » Veronica Roth a également pris part à la campagne

 


 

 

Pour que le mot #Givebooks devienne viral durant la campagne, Chronicle Books a fait appel aussi à ses auteurs, blogueurs et community managers sur Instagram, chargés de choisir 10 de leurs titres préférés et de le poster. « Nous sommes très fiers de cette campagne », a affirmé Kathryn Jaller. « Il a toujours été notre objectif de faire de cette campagne un mouvement. » (via Publishers Weekly)