À qui profitent les numérisations de Google Books ?

Clément Solym - 25.08.2011

Edition - Société - hachette - google - accord


L’IABD, l’Interassociation Archives Bibliothèques Documentation, se demande si les accords entre Google et les éditeurs permettront réellement aux bibliothèques publiques de faire profiter leurs abonnés des fichiers numérisés par Google.

Selon Hachette, l’accord conclu avec le géant de la recherche sur Internet serait censé bénéficier aux « institutions publiques, telles la BNF ».


 
 

Jusqu’à présent seule la Bibliothèque Nationale de France est censée bénéficier des accords entre Google et les éditeurs, et ce sans que l'IABD sache réellement sous quelles conditions.

Pour l’IABD, cela est inutile et même néfaste. Néfaste car « pour répondre aux missions de service public portées par les institutions, il serait anormal que les équilibres mis en place pour le livre papier ne soient pas transposés au livre numérique. »

 

Inutile car depuis la loi Davdsi, la BNF doit mettre à disposition sur des terminaux dédiés toutes les œuvres qu’elle reçoit au titre du dépôt légal. Une interrogation de l'IABD qui intervient almors que Google Books et le groupe La Martinière viennent de signer un accord sur la numérisation d'oeuvres épuisées, dans des termes assez similaires à ceux de l'accord avec Hachette Livre. (voir notre actualitté)

Contacté par Actualitté, Hachette Liuvre n'a cependant pas souhaité faire de commentaires.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.