À quoi servent les bibliothèques : évaluer les actions et leurs impacts

Antoine Oury - 24.04.2019

Edition - Bibliothèques - bibliotheques advocacy - bibliotheque actions - bibliotheques rapport impacts


Les bibliothèques ont beau attirer chaque année plus de lecteurs et d'usagers, elles n'en sont pas moins menacées par des contextes économique et politique qui remettent parfois en cause leur financement et leurs actions. L’Observatoire des politiques culturelles a récemment remis un rapport au ministère de la Culture qui explore la diversité des impacts des bibliothèques.

Les 7 Lieux, médiathèque à Bayeux
Médiathèque Les 7 Lieux, Bayeux (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Pour évaluer les actions et impacts des bibliothèques publiques sur la population, il a d'abord fallu établir une méthode pour définir ces impacts : 5 grands enjeux ont été définis par les auteurs de l'étude, à savoir la culture, l'information, l'éducation et la formation, la sociabilité et enfin la constitution et la conservation du patrimoine. Des objectifs, des actions, des cibles et bénéficiaires, des partenaires, des effets attendus et enfin les impacts eux-mêmes ont été identifiés et classés.




En s'appuyant sur plusieurs référentiels, notamment ceux définis par Bernard Perret dans L’Évaluation des politiques publiques (La Découverte, 2014 pour la dernière édition), ceux de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et enfin ceux de la norme ISO 16439, les auteurs ont défini des critères d'évaluation des actions, qui portent notamment sur les changements et leur échelle, la prise d'effet des impacts et leur durée ou encore l'aspect volontaire ou involontaire des impacts.

Les impacts des bibliothèques eux-mêmes ont été classés en 6 catégories :
 
  • la transformation de l’individu
  • l’amélioration de sa relation à son environnement
  • l’accroissement et l’intensification de ses pratiques
  • la dynamisation et la densification des réseaux et partenariats des organisations
  • le soutien à des enjeux sociétaux
  • l’attractivité et le rayonnement du territoire (ville, agglomération, pays, département, région...)

Différentes évaluations pour différents lecteurs

Une fois les contours de l'évaluation tracés, les auteurs de l'étude ont choisi de préciser son angle pour en maximiser les effets auprès des destinataires : pour les professionnels, l'évaluation des impacts des bibliothèques se destine en effet à défendre les établissements et leurs dotations ou actions face à différents interlocuteurs. Éditeurs, élus ou encore usagers pourront demander explicitement ou implicitement à quoi servent les bibliothèques.

En fonction des interlocuteurs, il sera donc avisé et utile de ne sélectionner qu'un seul ou quelques angles d'évaluation, pour renforcer l'intérêt de l'évaluation et son efficacité. Les auteurs de l'étude ont défini différentes « cités » qui correspondent à des types d'interlocuteurs, avec des mesures appropriées : ils proposent également des partenaires à mobiliser pour recueillir les données utiles, dans chacun des cas. 




La dernière partie de l'étude propose des « Fiches techniques des impacts » qui sont autant de petites méthodes pour définir et nourrir un champ précis d'évaluation. On y trouvera par exemple la littératie — « l’ensemble des aptitudes à comprendre et à exploiter une information dans la vie courante » —, la construction de soi, les pratiques culturelles et numériques, l'égalité des chances, l'emploi ou encore l'attractivité du territoire.
 
Pour les professionnels des bibliothèques, il faudra désormais s'emparer de ses modes d'emploi pour mener des évaluations appropriées aux enjeux et aux défis rencontrés par l'établissement. Mais aussi, pourquoi pas, pour mettre sur pied une communication relative aux actions de celui-ci, qui restent encore peu connues des non-usagers des bibliothèques, selon une autre étude récente.

L'étude, signée par Pierre Le Quéau et Olivier Zerbib avec la collaboration d’Élise Butel et Cécile Martin, est disponible à cette adresse ou ci-dessous.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.