Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

À Rennes, quatre mousquetaires pour un roman collectif

Auteur invité - 10.08.2017

Edition - Société - mousquetaires roman collectif - triangle Rennes écriture - quartier littérature expérience


Le Triangle accueille successivement trois auteurs de 2017 à 2019, pour un projet atypique. Emmanuel Ruben, Arno Bertina et Oliver Rohe recueilleront dans le quartier du Blosne, à Rennes, la matière issue de rencontres, de témoignages, d’observations, destinée à nourrir un roman dont l’écriture sera collective. Mathieu Larnaudie, auteur en résidence en 2016, est le quatrième mousquetaire de cette aventure littéraire intitulée Le Blosne, mode d’emploi

  

le quartier du Blosne © Patrick Lombaert

 

Ce projet est né de la volonté de faire du Blosne, quartier d’implantation du Triangle, le sujet même d’un texte. Texte qui dirait la diversité sociale et culturelle des habitants, de leurs parcours, qui raconterait les lieux en les cartographiant, les décrivant ; ce qui l’inscrirait ainsi dans une certaine filiation avec le roman de Georges Perec, La vie, mode d’emploi


Élaboré sur trois années, le texte final témoignera également de la modification profonde qu’induira l’important projet de rénovation urbaine mis en œuvre : apparition de nouveaux bâtiments et services publics, arrivée de nouveaux habitants... Cette aventure d’écriture, stimulante et motivante, répond à une envie chez ces quatre auteurs, qui date de bien avant la proposition du Triangle. Elle nécessitera un travail de répartition, de recherche et de réflexion sur la structure du texte.

Trois phases de travail sont prévues. La première phase consiste à élaborer des règles communes pour l’écriture collective du texte. Il s’agit de structurer le texte autour de quatre voix (quatre narrateurs portés par quatre auteurs), de faire circuler les histoires des personnages dans le quartier et de conférer une dimension chronologique (qui rendrait compte de l’évolution du quartier sur trois ans).

La deuxième phase, lors des temps de présence des auteurs (de quatre mois pour chaque auteur), est celle du recueil de la matière liée aux rencontres, témoignages, observations... La troisième phase est celle de l’écriture proprement dite, de la mise en forme des éléments collectés. 

 

Les auteurs dans le détail



Une soirée signée pour être accessible à chacun
 

Emmanuel Ruben

 

Écrivain et dessinateur, Emmanuel Ruben est né en 1980 à Lyon. Ancien élève de l’École Normale Supérieure, agrégé de géographie, il passe plusieurs années à l’étranger avant d’entamer une carrière universitaire qu’il abandonne après la publication de son premier roman de manière à consacrer tout son temps libre à l’écriture et au dessin. Il a enseigné l’histoire et la géographie en France et à l’étranger et a contribué à différentes revues : Sens Public, Ravages, Edwarda, Possession immédiate, Remue.net.
Par ailleurs, il a exposé ses dessins et ses aquarelles dans des galeries et des lieux publics.
Ses thèmes de prédilection (la frontière, la mémoire, l’histoire, la géographie, l’utopie, le voyage impossible) se retrouvent notamment dans son troisième roman, La ligne des glaces, premier épisode d’une suite européenne et nordique à laquelle il travaille depuis plusieurs années.
Le livre a été sélectionné pour de nombreux prix littéraires dont le Prix Goncourt 2014. Depuis février 2015, il vit à Novi Sad en Serbie.


Arno Bertina


Né en 1975, Arno Bertina est l’auteur de Le Dehors ou la migration des truites (Actes Sud, 2001) et Appoggio (Actes sud, 2003), second volet d’un triptyque romanesque clos par Anima motrix (Verticales, 2006). Je suis une aventure, son quatrième roman, est paru en 2012 (Verticales).
Il est par ailleurs l’auteur de récits, dont Ma solitude s’appelle Brando (Verticales 2008), J’ai appris à ne pas rire du démon (Naïve, 2006, rééd. Hélium 2015) et Des lions comme des danseuses (La Contre Allée, 2015).
Ancien pensionnaire de la villa Médicis et membre du comité de rédaction de la revue Inculte, il a prolongé ces expériences collectives au sein de courts romans écrits en marge de travaux photographiques, notamment La borne SOS 77 et Numéro d’écrou 362573 (Le bec en l’air, 2009 et 2013).
 

Oliver Rohe


Oliver Rohe est un romancier français né en 1972, d’un père allemand et d’une mère libanaise, il a grandi à Beyrouth avant de s’installer en France en 1990. En 2003 paraît son premier roman Défaut d’origine (Allia, 2003) puis en 2005, Terrain vague, (avec des dessins d’Alexis Gallissaires, Allia, 2005) et Nous autres (Editions Naïve, coll. Sessions), fiction biographique consacrée à David Bowie. Publié en 2007 chez Gallimard, l’essai Une année en France, avec François Bégaudeau et Arno Bertina, interroge une séquence de la vie politique française (Référendum européen, émeutes de banlieue, CPE). Suivent le roman Un peuple en petit (Gallimard, 2009) et une fiction biographique sur Mikhail Kalachnikov, Ma dernière création est un piège à taupes (Inculte 2012, Babel 2015). En 2015, il fait paraître avec Jérôme Ferrari un essai autour d’une archive historique de la guerre en Libye de 1911, À fendre le cœur le plus dur (éditions Inculte).

Mathieu Larnaudie

Après des études de lettres et de philosophie, Mathieu Larnaudie publie son premier roman en 2002. Depuis 2004, il co-dirige la revue et les éditions Inculte. Il a également fondé aux éditions Burozoïque une collection consacrée au thème de l’utopie et intitulée Le Répertoire des îles.
Il collabore depuis 2003 avec le compositeur Pierre-Yves Macé : chanson pop (sous le nom d’Anita Drankhsal), lecture / performance (Hong Kong Police Terroriste Organisation) et composition radiophonique (Krinein et la Stratégie). Il est l’auteur, notamment, de Strangulation (Gallimard, 2008), La constituante piratesque (Burozoïque, 2009), Les effondrés (Actes Sud, 2010), Acharnement (2012) et Notre désir est sans remède (Actes Sud, 2015).

 

Plus d'information sur Le triangle
 

par Gérard Alle

 

en partenariat avec Livre et lecture en Bretagne