À San Francisco, la bibliothèque engage un percepteur pour les amendes impayées

Antoine Oury - 23.11.2017

Edition - Bibliothèques - San Francisco bibliothèque - bibliothèque amendes impayées - bibliothèque percepteur


Fini de rire à la bibliothèque publique de San Francisco : si l'année 2017 a commencé par une période de trêve pendant laquelle les amendes étaient suspendues, les usagers qui doivent s'acquitter de plus de 100 $ d'amende et ne l'ont toujours pas fait sont désormais traqués par un agent de recouvrement, a annoncé l'établissement. Plus de 13.000 personnes seraient concernées sur les 25 dernières années...


San Francisco Public Library
La San Francisco Public Library (VVBAD, CC BY 2.0)
 


La bibliothèque a noué pour la première fois un partenariat avec le Bureau des Impôts et rémunère des agents du Bureau de recouvrement pour obtenir le paiement de milliers d'amendes impayées. « Cette initiative fait partie de nos efforts récents pour éliminer les obstacles à l'accès et pour régler notre dette », explique Cathy Delneo, responsable de la bibliothèque et de ses filiales dans la ville.

 

Le recouvrement ne concerne que les usagers qui doivent plus de 100 $ aux services des finances de la bibliothèque : à partir de 10 $ d'amende, toutefois, ces usagers ne peuvent plus emprunter des documents, et seulement consulter dans l'enceinte de l'établissement ou utiliser les postes informatiques, par exemple.

 

L'année dernière, l'établissement aurait collecté 445.590 $ d'amendes, soit environ 376.000 €, mais le total d'amendes impayées s'élèverait à 6,4 millions $. 13.000 usagers potentiels sont concernés par l'initiative de recouvrement de la San Francisco Public Library, soit 2 % des usagers, au nombre de 744.837 au total. 

 

L'intention derrière la procédure de recouvrement n'est pas mauvaise, assure l'équipe de la bibliothèque : les visites des percepteurs permettront de négocier les montants dus à l'établissement et, in fine, de s'acquitter d'une facture moins salée. Un calcul légitime, par ailleurs, étant donné que le coût de remplacement des documents jamais retournés n'est plus le même qu'il y a quelques années. Les procédures de recouvrement viseront en effet des amendes impayées depuis... 25 ans, au maximum.

 

L'établissement au budget annuel de 130 millions $ avait proposé une trêve, en début d'année, pour rendre tous les documents en retard sans payer d'amendes : 10.000 usagers étourdis avaient saisi cette opportunité, rendant l'équivalent de 236.490 $ de documents et évitant le paiement de 329.797 $ d'amendes. Près de 700.000 documents avaient été rapportés à la bibliothèque !

 

L'Écosse expérimente une carte de bibliothèque nationale

 

Les procédures de recouvrement auront lieu à San Francisco jusqu'en juillet 2018. Une fois celles-ci terminées, la bibliothèque pourrait... supprimer le système d'amendes, pour plutôt bloquer la carte de l'usager et lui signifier son amende s'il revient dans l'enceinte de l'établissement. Certains établissements de prêt laissent parfois les amendes impayées, notamment lorsqu'elles pénalisent simplement des retards, car les procédures de recouvrement peuvent parfois coûter plus cher que les montants à recouvrer... À San Francisco, la facture pour les recouvrements s'élève à 72.714 $.


via San Francisco Examiner