Abus de pouvoir : Bayrou, ennemi N°1 de l'UMP, épingle Sarkozy

Clément Solym - 30.04.2009

Edition - Société - Bayrou - Sarkozy - ennemi


Il serait devenu l'ennemi unique et numéro Un de l'UMP avec cet ouvrage qui accuse le chef de l'État, entre autres maux, d'avoir « confisqué tous les pouvoirs ». Mais ce n'est qu'un aperçu, parce qu'Abus de pouvoir, qui paraît aujourd'hui chez Plon, François Bayrou remet le président en place.

Ainsi, entre présidents, on se comprend et celui du MoDem incarne alors la « résistance nécessaire » face à un homme qui a violé la République, ni plus, ni moins.

Bien sûr, le livre a les accents de la campagne de 2007, et prépare bien à l'avance 2012, mais de fait, le candidat Bayrou pourrait être un réel opposant à Sarkozy. Certains murmurent même, le seul...

Et loin d'une attaque ad hominem, François Bayrou souhaite remettre en cause l'attitude même du président, qui a élu « l'idéologie de l'argent » autant que la « pipolisation » comme des modes de comportement. Inadmissible pour le président du MoDem, pour qui « le président de la République, c'est quelqu'un qui voit la réussite ailleurs que dans l'argent », ainsi qu'il le précisait sur RTL.

Aujourd'hui, un sondage Ifop annonce que François Bayrou obtiendrait 19 % des voix si l'élection avait lieu demain, contre 20,5 % pour Ségolène Royal. Nicolas Sarkozy reste en tête avec 28 %... contre 31 % voilà deux ans.