Académie Balzac : casting des 20 candidats, ou le théâtre de la cruauté

Cécile Mazin - 12.09.2014

Edition - Société - Académie Balzac - château Brillac - candidats auteurs


Depuis les premiers jours, ActuaLitté a suivi les pérégrinations de l'Académie Balzac, prenant soin, chaque semaine, de retracer le parcours des candidats aspirant à intégrer le château de Brillac. Maintenant, ils ne sont plus que 40, à se préparer pour l'audition qui aura lieu le 29 septembre, au Théâtre de Paris. Seuls vingt d'entre eux partiront pour les Charentes. Et si la destination est connue, personne ne peut réellement dire ce qu'il adviendra sur place...

 

Académie Balzac - le château de Brillac

Château de Brillac - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

À compter du 30 septembre, les vingt candidats retenus seront en pleine immersion, et c'est la que débutera le théâtre de la cruauté. « Tous les candidats sont convoqués le 29 septembre, avec leurs affaires. Mais seuls 20 partiront, immédiatement après la journée de recrutement, pour le château », soulignent les organisateurs. Ils n'auront alors qu'une journée d'acclimatation aux lieux, avant que ne débute le véritable défi : l'écriture collaborative d'un ouvrage. 

 

« Ils ont passé les trois défis qui étaient posés, nous sommes désormais assurés que chacun dispose d'un style personnel, d'une écriture qui sera mise au service de ce livre » insiste-t-on. « Ils étaient tout de même 612 à postuler, venus du monde entier : plus de 27 nationalités étaient réunies pour les sélections par internet. Les 40 ont su séduire le public, par le net, et remporter les épreuves littéraires imposées. On compte de toute manière des personnalités très diverses, et des esprits forts, subtils... »

 

Si les réseaux sociaux ont largement joué le jeu de la campagne de communication, un véritable effet « boule de net », l'Académie peut d'ores et déjà revendiquer un véritable succès. En témoigne la multitude d'entretiens, d'articles et d'interviews publiés dans la presse, print ou web, mais également diffusés par la télévision et la radio. « Les auteurs se sont emparés de l'Académie pour en faire un outil social de communication. Désormais, nous ne sommes plus assurés que d'une chose : tout nous a échappé, et tout nous échappera. »

 

 

 

Ce 29 septembre, le passage devant le jury sera décisif : « Il s'agit d'un véritable recrutement : des entretiens individuels, sur leurs motivations. Nous attendons que soient retenues les personnalités les plus affirmées, autant que celles en mesure d'apporter un souffle à l'œuvre qui découlera de leur présence au château. »

 

Au terme de la première journée de découverte, les candidats seront immédiatement plongés dans l'ambiance. Au programme, séances d'écriture, discussions, débats avec des intervenants extérieurs, le tout encadré par Michel Dansel, directeur littéraire de l'Académie et Sylvie Maupas, directrice du château. 

 

Et 20 jours durant, le défi sera lancé : les internautes pourront visualiser 24 h/24 toutes les activités des auteurs, découvrir les textes écrits et voter pour les auteurs. Chaque soir à 19 h, un résumé de la journée sera diffusé sur académiebalzac.fr. ActuaLitté diffusera à intervalles réguliers les différents résumés, et relayera les primes chaque jour.

 

Au terme de la première semaine, cinq partiront, puis cinq autres, et finalement seuls dix auteurs resteront pour achever l'œuvre qui découlera de cette aventure. À la fin de l'aventure, ils ne seront plus que 10 pour présenter leur ouvrage lors de la soirée du 24 octobre, diffusée en prime time sur le site de l'Académie Balzac.