Académie française : Van Cauwelaert et Claude Durand candidatent

Julien Helmlinger - 04.10.2013

Edition - International - Académie française - Félicien Marceau - Claude Durand


L'Académie française, rapidement relayée par l'AFP, a annoncé ce jeudi la candidature des écrivains Claude Durand et Didier Van Cauwelaert au fauteuil de l'ancien doyen des Immortels. Le Français d'origine belge Félicien Marceau étant décédé en mars 2012, âgé de 98 ans, l'élection de son successeur est fixée au 14 novembre.

 

 

 Crédits : Académie française

 

 

Tandis que l'ex-ministre de l'Éducation nationale, Xavier Darcos, a été le dernier élu à l'Académie française, au fauteuil de Pierre-Jean Rémy courant du mois de juin, ce nouveau scrutin de l'institution est fixé au mois prochain.

 

Claude Durand, primé du Médicis en 1979 pour La nuit zoologique, est né le 9 novembre 1938. Non seulement écrivain, il a exercé en qualité d'instituteur dès l'âge de 19 ans ainsi que plus tard comme éditeur ou encore traducteur d'anglais et d'espagnol.

 

En tant qu'éditeur, il a notamment publié des auteurs d'Amérique latine et des pays de l'Est, faisant découvrir aux lecteurs français les Cents ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez, ou encore L'Archipel du Goulag d'Alexandre Soljenitsyne. Après avoir présidé la Commission d'avance sur recettes, il a pris la tête des éditions Fayard de 1980 à 2009.

 

L'écrivain Didier Van Cauwelaert, quant à lui, est né le 29 juillet 1960 à Nice. Primé du Goncourt en 1994 pour Un aller simple et du théâtre de l'Académie française en 1983 pour L'Astronome, il a publié de nombreux romans.


Ses sujets de prédilections comptent parmi eux les thèmes de la famille et du social, en passant par le paranormal et la folie scientifique, ayant évoqué la question du clonage dans L'Évangile de Jimmy. Également polyvalent, il a exercé comme metteur en scène et dramaturge, honoré d'un Molière en 1997 pour une comédie musicale adaptée du Passe-muraille de Marcel Aymé.

 

L'institution, justement chargée de veiller au respect de la langue dudit Molière décernera son Grand prix du roman le 24 octobre prochain.