Accès à internet et préservation culturelle : au secours des bibliothèques

Cécile Mazin - 28.08.2019

Edition - Bibliothèques - bibliothèque internet - service public - préservation valeur culturelle


Les liens entre les bibliothèques et internet ne cessent de se consolider : deux espaces, une mission commune, l’accès à l’information. En tant qu’établissements publics, il importe tout particulièrement de pouvoir favoriser cet accès auprès des usagers. Pour ce faire, l’IFLA présente de nouvelles recommandations.

Sculpture: Deadly Sins (Snowglobes), Pure Products USA, by Nora Ligorano and Marshall Reese, Eyebeam Open Studios Fall 2009 / 20091023.10D.55556.P1.L1.C23 / SML
See-ming Lee, CC BY SA 2.0
 

Les sujets ne manquent pas : que ce soit pour l’accès public à internet ou l’unification numérique, les établissements auront de quoi plancher. La Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques a ainsi mis en ligne deux guides dont les lignes directrices permettront d’œuvrer autour de ces sujets.

Concernant l’accès au net dans les bibliothèques, il s’agit de prendre en compte ce nouveau service, qui a permis le développement de nombreux autres, ainsi que « de nouvelles formes d’assistance, en se fondant sur une expertise préexistante et sur les valeurs des métiers de l’information ». 

Toutefois, les limitations existent, de même que s’exercent des pressions de la part de membres des collectivités, des lois — ou encore des personnels. Ayant recueilli toute une série d’avis, l’IFLA présente donc une « une liste de contrôle pratique au sujet des problèmes rencontrés, comme des principes à respecter, et des exemples qui peuvent servir de points de référence aux dirigeants de bibliothèques et aux autres professionnels cherchant à permettre aux usagers d’être en ligne ».

Pour ce qui est de l’unification numérique, c’est le volet préservation qui est au cœur des réflexions. Si les avancées technologiques facilitent la mise en commun, elles nécessitent des outils partagés et compatibles pour que la valeur culturelle ne se perde pas. Là encore, le guide proposé apporte — ou tente — des solutions face aux difficultés rencontrées. On pourra les retrouver à cette adresse.

S’il importe que les politiques adoptent des mesures facilitant le travail des personnels dans les établissements, il faut également que ces derniers puissent s’adresser aux élus. 

En effet, toutes les bibliothèques ne peuvent pas agir « en raison du manque de connectivité ou de l’absence de matériel adéquat, d’un budget insuffisant pour payer les abonnements, et même de lois qui interdisent de proposer un large accès public ».

Pour ce faire, l’IFLA fournit une boîte à outils par laquelle établir un diagnostic, dans un premier temps, avant de se lancer dans un plaidoyer plus direct. 

« Si nous voulons voir des changements véritables et systématiques dans la manière dont les bibliothèques sont engagées dans la réalisation des objectifs de développement, il sera nécessaire de s’assurer que leur rôle est reconnu — et soutenu — dans des documents stratégiques de large portée. Or ceux-ci à leur tour rendent possibles les financements ou d’autres formes d’assistance », conclut l’IFLA.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.