Accessibilité : Au-delà du livre audio, d'autres pistes à baliser

Julien Helmlinger - 22.03.2014

Edition - International - Accessibilité - Handicap - Image tactile


Outre l'édition de livres audio, privilégiée notamment par l'association Valentin Haüy comme piste de développement de l'accessibilité de la lecture pour les publics en difficulté, malvoyants ou aveugles, d'autres créneaux nous ont été suggérés sur le Salon. Hoëlle Corvest, en charge des publics déficients visuels pour Universcience, nous explique que « les défis de l'accessibilité sont autant techniques qu'ergonomiques aujourdhui ». Elle pointe notamment le manque de sites web aux normes adaptées ainsi que d'illustrations en relief. 

 

 

 

 

Universcience, établissement public né en 2010 du rapprochement entre le Palais de la découverte et la Cité des sciences, compte au rang de ces acteurs qui aspirent à rendre les savoirs accessibles à tous. Une ambition qui se traduit par des initiatives diverses. Hoëlle Corvest souligne que si les publics aveugles et malvoyants ont désormais accès à quelques milliers de livres audio ou en braille à travers l'Hexagone, en revanche, ils n'ont que rarement l'occasion de profiter d'illustrations adaptées à leur handicap.

 

Généralement visuelles, les illustrations peuvent également être tactiles, leurs éléments constitutifs mis en relief pour qu'elles deviennent perceptibles aux publics visuellement déficients. Utillisée à des fins d'optimisation de l'accessibilité à la culture, la technique resterait toutefois sujet à caution, mais peut permettre à certains aveugles d'accéder à la spatialisation et à une compréhension nouvelle des ouvrages. Si les images tactiles sont le plus souvent statiques, elles peuvent également parfois être interactives.

 

Dans le registre des livres avec illustrations tactiles, chez Universcience éditions, paraît la collection de coffrets et d'ouvrages d'initiation intitulé À voir et à toucher. Publiés en français comme en anglais, ces titres adaptés s'adressent à tous, aveugles, mal-voyants, et bien-voyants, ils sont dotés d'images en relief coloré et édités en double écriture : caractères agrandis et braille. Avec des thèmes scientifiques comme les éclipses, les procréations, les formes de l'univers, ou encore le dessin technique...

 

La Fédération des Aveugles Français (FAF) propose une formation gratuite à tous les médiateurs du livre qui souhaiteraient faire profiter de cette technologie tactile à leurs publics souffrant d'handicaps visuels. Des stages sont proposés à la Cité des sciences comme en régions, à l'initiative des médiathèques dans ce second cas, en conséquence de quoi la FAF invite les intéressés à prendre contact.

 

Une autre lacune que pointe Hoëlle Corvest, concerne le fait que très peu de sites Internet seraient aujourd'hui en phase avec les normes adaptées aux publics en situation de handicap visuel. Un accès au cyberespace qui pourrait pourtant être facilité par quelques changements de protocoles, soutient notamment la Web Accessibility Initiative. Un consortium qui n'était toutefois pas présent sur le Salon du livre pour nous en apprendre davantage.