Accord avec Electre, une étape majeure pour le Portail des libraires

Clément Solym - 08.12.2009

Edition - Economie - accord - electre - étape


Avancée intéressante dans l'élaboration du Portail des libraires sur Internet (PL2I), puisque la société vient de signer un accord avec Electre (présidé par Denis Mollat, de la librairie bordelaise du même nom), pour la fourniture de données bibliographiques. Les négociations avaient commencé voilà quelque temps déjà, mais désormais, nous y sommes.

La base Electre en force

Ce mardi 8 décembre, donc, l'accord a été signé, dont les détails seront sous peu finalisés. « Le portail reste encore une chose à construire, dont l'ouverture se fera en 2010, vraisemblablement pour septembre ou octobre », nous précise Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française.


Avec une quarantaine de librairies entrées dans le capital du Portail, la signature de cet accord marque « une étape majeure » pour la concrétisation de ce projet. Il pose également l'impératif « de la fiabilité et de la qualité du référencement bibliographique pour la diffusion du livre, tant physique que numérique », précise-t-on dans un communiqué.

Demain (oui, enfin... dans le futur, quoi), le Portail s'ouvrira en effet aux libraires, aux bibliothèques et aux internautes, pour leur proposer des éléments complets de renseignements. Et bien qu'aujourd'hui, la base Electre soit composée « à 99,9 % de titres en format papier », l'objectif reste une ouverture simple dans le futur vers le numérique.

S'enrichir d'apports différents

À terme, il entend également se distinguer des acteurs en ligne comme Fnac ou Amazon, en s'enrichissant du contenu et du savoir apporté par les libraires, certes, mais également via des partenariats réalisés avec des acteurs du web. Guillaume Husson évoque « un travail éditorial au sens large du terme », un peu à la manière dont l'encyclopédie Larousse avait géré sa mise en ligne. On disposera d'une base de référence Electre, « outil privilégié des professionnels du livre » qui sera agrémenté et complété par les apports de dizaines de libraires compétents dans leur domaine.

Sur le même schéma, Larousse avait ouvert les colonnes de son encyclopédie en y ajoutant une dimension contributive ouverte aux internautes.

« Par cet accord, la communauté des libraires souligne également sa volonté de placer l’action et les enjeux interprofessionnels au coeur du développement de l’économie du livre numérique, notamment en matière de référencement, de recherche et de transaction commerciale, secteurs dans lesquels Electre et Dilicom jouent un rôle central. »