Accord entre l'université d'Arizona et les associations d'aveugles

Clément Solym - 13.01.2010

Edition - Justice - accord - université - Arizona


La Fédération nationale des aveugles américains vient de déclarer que les litiges autour du Kindle appartiennent désormais au passé, que l'on parle du modèle classique ou du DX. Une entente a permis aux organismes de conclure un accord avec l'American Council of the Blind et l'Arizona State University.

En effet, pour mémoire, la NFB et l'ABC avaient intenté un procès contre le conseil d'Aizona (Arizona Board of Regents ou ABOR)et l'université, attendu qu'un programme pilote visant à introduire le Kindle dans la fac était en cours. Sauf que... eh oui, le lecteur ebook n'est pas utilisable par les aveugles et en tant que tel, il entrait en infraction avec le droit fédéral, tout en discriminant les étudiants concernés.

L'ABOR et l'ASU ont toujours nié et continuent de nier toute violation de la loi. Mais il aura suffi de quelques arrangements pour que tout le monde y trouve son compte. Ainsi, l'université devra fournir aux élèves aveugles ou ayant une vision réduite un encadrement particulier et des facilités pour apprendre à se servir de l'appareil. Deuxième point, le programme prendra fin à la fin du printemps 2010.

Ensuite, Amazon s'engage à apporter des améliorations à son lecteur ainsi qu'à sa plateforme pour que les aveugles puissent s'en servir plus facilement. Enfin, l'ASU s'engage, au cours des deux prochaines années, à introduire des lecteurs ebook qui sont accessibles aux aveugles, dans le cadre de son programme.

Le ministère de la Justice américain faisait également partie des intervenants dans cet accord, ce qui implique qu'aucun paiement de dommages-intérêts ni frais d'avocat n'aura lieu. Pour Marc Maurer, président de la NFB, qui intervient par voie de communiqué, la situation a pris une bonne tournure et les aveugles seront donc en position de profiter des avantages liés à la technologie, plutôt que de faire face à de nouveaux obstacles.

En outre, estime Mitch Pomerantz, président de l'ACB, l'accord impliquera plus les entreprises dans la création d'outils utilisables par les aveugles.