Accord Google/La Martinière : Mitterrand salue 'une solution équilibrée'

Clément Solym - 26.08.2011

Edition - Société - frédéric - mitterrand - google


Dans un communiqué du ministère, Frédéric Mitterrand, le ministre de la Culture et de la Communication, se félicite de l’accord passé entre La Martinière et Google sur la numérisation des oeuvres indisponibles (notre actualitté).

Les éditions La Martinière avaient entamé une procédure judiciaire contre Google il y a cinq ans, l’accusant de numériser abusivement des oeuvres protégées par le droit d’auteur. Pourtant, hier, fin des hostilités : les deux ennemis signaient un accord sur la numérisation des oeuvres indisponibles de l’éditeur.


Hervé de La Martinière avait affirmé n’avoir jamais considéré Google comme son ennemi et même avoir gardé de bonnes relations avec le groupe pendant toutes ces années : « Le dialogue n'a jamais cessé avec Google. Notre désaccord juridique a toujours été accompagné d'une discussion. Alors je n'ai pas le sentiment d'être vainqueur, ni d'avoir pris une revanche. On en sort par le haut, parce que nous avons obtenu gain de cause, mais non, pas de sentiment de revanche. »

Gain de cause effectivement, puisque l’accord stipule que les livres numérisés abusivement par Google seront récupérés par l’éditeur. « Il s'agit de plusieurs milliers d'oeuvres, probablement, mais nous ne pourrons en donner le nombre exact que dans plusieurs semaines », avait-il conclu.

Content, Mitterrand ?

Suite à quoi, le ministre de la Culture s’est senti obligé de donner son avis sur ce grand évènement de l’édition française et d’accorder sa bénédiction aux deux parties. Le ministre se dit ravi de cette entente, qui « ouvre de nouvelles perspectives de valorisation et de diffusion de ce fonds patrimonial. »

S’il n’était jusqu’alors pas très compatissant avec les méthodes de numérisation de Google (notre actualitté), Mitterrand, approuve le sage retour de l’entreprise sur le chemin du respect des droits d’auteur.

Le communiqué précise par ailleurs, que « Frédéric Mitterrand se félicite du dialogue très positif établi avec les dirigeants de Google, et souhaite que cet accord, qui fait suite à celui signé entre Hachette Livre et Google il y a quelques semaines, permette la conclusion dans de brefs délais des négociations menées avec l’ensemble des autres éditeurs, afin que des solutions équilibrées, fondées sur les mêmes principes, puissent être trouvées aux différends et procédures contentieuses opposant Google aux ayants droit français.»

Maintenant que les éditeurs se rangent les uns après les autres du côté de Google, le ministre espère que les choses vont ce tasser un peu dans le monde du livre français, et grâce à « l’importance de la stratégie mise en oeuvre en France par le gouvernement et les professionnels français du livre pour favoriser la diffusion des oeuvres de l’esprit dans l’univers numérique tout en respectant le droit d’auteur », un peu plus et tout sera bien qui finira bien.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.