Accusé de fraude fiscale, Stephen King réclame des excuses

Antoine Oury - 25.03.2015

Edition - International - Stephen King - gouverneur Maine Paul LePage - fraude fiscale impots revenu


Les causes politiciennes valent toutes les audaces, et le gouverneur républicain du Maine, Paul LePage, a choisi l'exemple de Stephen King pour illustrer une promesse électorale. Le gouverneur souhaite supprimer l'impôt sur le revenu de l'État, et a pris comme exemple un territoire et cette politique est appliquée, la Floride. Il a assuré que l'écrivain à succès avait quitté le Maine pour profiter de cet avantage fiscal. L'intéressé a vigoureusement démenti.

 

 

Stephen King, Comicon.jpgStephen King, en 2007 (Pinguino, CC BY 2.0)

 

 

Paul LePage s'est servi de l'exemple d'un auteur à best-sellers, pour expliquer que la politique fiscale de l'État du Maine était totalement dans l'erreur. Le problème, c'est que Stephen King n'a jamais quitté l'État, et y paye ses impôts comme tout autre citoyen. Il l'a fait savoir, et a réclamé des excuses publiques au gouverneur, en poste depuis le 5 janvier 2011.

 

Ainsi, si Stephen King passe une partie de son temps en Floride, il reste fiscalement imposable dans le Maine. 2 jours plus tard, il a signalé qu'il n'avait toujours pas reçu les excuses demandées, depuis Twitter. Aux dernières nouvelles, l'auteur les attendrait toujours.

 

Stephen King a même envoyé des précisions par email au Portland Press Herald : « En 2013, mon épouse et moi avons payé environ 1,4 million $ d'impôts, pour l'État. Je n'ai aucun problème pour dévoiler cette somme, puisqu'elle relève des affaires publiques. Je pense que le montant sera à peu près le même en 2014, mais je n'ai pas encore ces données. »

 

L'écrivain est un démocrate affiché, ce qui pourrait expliquer, sans justifier, l'absence d'excuses publiques de la part du républicain LePage.