Accusé de harcèlement sexuel, Sherman Alexie repousse son prochain livre

Antoine Oury - 12.03.2018

Edition - Société - Sherman Alexie harcèlement sexuel - Sherman Alexie livre - Sherman Alexie


L’écrivain américain Sherman Alexie, accusé par plusieurs femmes de harcèlement sexuel, se fait tout petit. Il vient, à quelques jours d’intervalle, de décliner la remise d’un prix par l’Association des bibliothécaires américains (ALA) et d’annoncer qu’il renonçait à la publication prochaine de mémoires consacrées à sa mère, qu’il préfère repousser à une date ultérieure.


red-ink-alexie-matsunaga-2016-3357
Sherman Alexie en 2016 (ASU Department of English, CC BY 2.0)
 
 

La littérature jeunesse américaine vit, depuis quelques semaines, son moment #metoo : des centaines de témoignages ont été postés, autour du harcèlement ou de l’agression sexuels, subis par des femmes, éditrices, auteures, illustratrices, ainsi que quelques hommes. Parmi les auteurs cités, Sherman Alexie, qui a notamment signé le best-seller, Le Premier qui pleure a perdu, traduit en français par Valérie Le Plouhinec.

 

« J’ai vu la manière dont Alexie parlait à une conférence, dans une bibliothèque, il y a plusieurs années, et j’ai vu comment il interagissait avec les participants (surtout des femmes) avant et après son discours. Qu’il ait harcelé des gens n’est pas du tout surprenant, selon moi. Je vous crois et je suis désolé que vous ayez dû faire face à cela », indiquait ainsi une réponse à un commentaire sur les comportements de Sherman Alexie, posté sur le site Library School Journal.

 

Le 28 février dernier, Sherman Alexie avait reconnu une partie des accusations portées à son encontre. Dans un communiqué, il expliquait : « Au cours des dernières années, j’ai fait des choses qui ont pu blesser des gens, y compris ceux que j’aime le plus profondément. À tous ceux que j’ai pu blesser, je présente mes excuses les plus sincères. Je suis vraiment désolé. »

 

L’auteur cherche aujourd’hui à échapper à la polémique, ou en tout cas aux répercussions importantes qu’elle pourrait avoir sur sa carrière : en accord avec son éditeur américain, qui n’est autre que Hachette, Alexie a annoncé qu’il repoussait la parution de son livre à paraître, You Don't Have to Say You Love Me, consacré à sa mère.

 

Changer la littérature jeunesse : Balance
tes trois petits cochons !


L’éditeur d’Alexie avait simplement expliqué qu’il était « surpris et troublé » par les accusations portées à l’encontre de Sherman Alexie, rapporte NPR, mais que les excuses de l’écrivain l’avaient convaincu de continuer à travailler avec lui, une décision à laquelle les chiffres de ventes de ses ouvrages ne sont sans doute pas étrangers non plus... 

 

Alexie a également renoncé à une récompense remise par l’Association des bibliothécaires américains (ALA) pour ce même ouvrage. Depuis les premières accusations, une dizaine de femmes, dont 3 à visage découvert, ont raconté les faits reprochés à Sherman Alexie.
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.